Vidéo : Le retour de Ken Roczen



Ken Roczen est de retour sur la moto, et il inonde les réseaux sociaux de ses vidéos d’entraînement. Nos confrères de Racer X sont allés à sa rencontre sur la piste de Pala pour une vidéo plus longue, qui donne une bonne idée du niveau actuel de Kenny.

Voici la traduction de l’interview :

Ken Roczen : « Dans l’ensemble, je me sens vraiment bien. Aujourd’hui est mon troisième jour de moto cette semaine et c’est un peu les montagnes Russes. J’ai eu deux jours au top et aujourd’hui c’est un peu moins bien. Cela fait partie de la blessure. J’ai une main de bébé à l’heure actuelle, avec la peau très fine. Je n’ai pas encore toute la souplesse du poignet, mon bras est constamment tendu. C’est mon plus gros problème en ce moment. Mais il faut tirer du positif de tout cela et je suis heureux d’être de retour sur la moto. Cela faisait un moment que je n’avais pas roulé trois jours d’affilée, j’ai été un peu ralenti par l’ouragan que nous avons eu en Floride, mais j’essaie de rouler deux fois par semaine. J’ai encore eu une chirurgie récemment donc cela m’a pris encore un peu de temps pour revenir. Ce n’est pas tous les jours facile, mais je suis sur la moto et c’est tout ce qui compte. J’ai encore quelques cicatrices mais le chirurgien m’a dit que tant que je pouvais les maintenir propres, je pouvais faire ce que je voulais. Ma force dans le poignet est OK, mais je pense que pour rouler sur une moto de cross, ce n’est pas ce qui compte le plus. Mon plus gros problème reste la mobilité dans le poignet, mais j’y travaille. C’est un peu bizarre pour rouler. Je n’ai plus de souci dans le coude ou dans le bras. On a fait quelques jours de testing et tout se passe bien. J’ai repris la moto depuis quelques semaines mais on ne pouvait pas appeler cela de l’entraînement car j’étais trop faible. C’était juste quelques roulage ici et là. Je serai de retour sur un circuit de supercross mi-octobre. Je pourrais certainement y retourner maintenant, mais j’ai encore besoin de travailler physiquement et de reprendre des habitudes sur la moto, comme juger la taille des sauts. J’ai été arrêté pendant très longtemps et c’est quelque chose que l’on perd. Avant cette blessure, je n’avais jamais arrêté de rouler plus de 6 ou 8 semaines. C’est le break le plus long de ma carrière. Je suis un perfectionniste et je vais travailler pour revenir. Mais je dois m’estimer heureux de pouvoir faire ce que je fais aujourd’hui. Je suis loin d’être à 100% de ma vitesse. Chaque jour, je ne sais pas vraiment ce qui m’attend car j’ai des douleurs dans l’épaule. Il y a plein de muscles qui ne sont pas encore prêt. Honnêtement, ce n’est pas mes blessures qui me posent le plus de problème aujourd’hui, c’est plus l’inactivité qui en a découlé. J’ai encore quelques mois pour me préparer, mais je n’ai pas de temps à perdre. »

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

Répondre à drd Annuler la réponse.