Montesa Cota 4RT



Révolutionnaire, la Montesa 4RT s’est d’emblée imposée comme la référence 4T et c’est parti pour durer. Peu de recul sur ce modèle, mais déjà une certitude, la conception de la trial « made by Honda » est irréprochable. Une machine sans aucun défaut de jeunesse qui s’achète pour l’heure les yeux fermés.

Ce qu’on en disait…
En 2005 : pavé dans la marre 2T, la toute première 4T nouvelle génération débarque avec le moteur de sa cousine cross CRF revu pour la zone. Résultat, 10 000 balles de plus que les 250 2T, mais bonne surprise sur le terrain. L’injection électronique apporte une rondeur et des performances hors du commun. D’une efficacité remarquable, il cède la première marche du podium du comparo à la Gas Gas 280, plus vive et moins déroutante. Thierry Girard, notre essayeur star, l’a même trouvée plus facile que l’ancienne Cota 315.
En 2006 : zéro changement, preuve que Honda ne s’était pas loupé. Carrément ex æquo avec la Gas Gas lors du comparatif, le fonctionnement du 4T semble avoir été apprivoisé par le milieu du trial. Plus efficace, plus constant dans ses réactions moteur, le 4T est en plus couplé à un châssis et une partie-cycle qui pardonnent plus que les autres, le meilleur compromis de la production 2006. L’autre plus, c’est toujours le prix et le bruit. À 7 199 euros, la Montes’ est toujours 1 500 euros plus chère que le reste du pack 2T. Mais la 4RT est déjà LA référence des années à venir.
En 2007 : Honda a prouvé une nouvelle fois que les premières générations de ses produits sont, comme le veut la légende, 100 % aboutis. Après seulement deux années de commercialisation, les trialistes savent que les autres marques vont mettre plusieurs années avant de pouvoir contester la suprématie technologique de la 4RT. Une sorte de machine à remonter le temps vers le futur. Soit vous privilégiez le prix, soit c’est l’envie de piloter une moto du XXIe siècle. Le choix est cornélien ! Les performances du 2T sont excellentes, mais le 4T ouvre les portes de nouvelles sensations et techniques de pilotage, carrément. Il n’y a que dans les portions serrées que le 2T peut lui prendre l’avantage, partout ailleurs, le 4T est roi. Faites votre choix…

<img|2|center>
Florent de Maya Motos (04), 04 92 34 22 94 
et Jean-Paul de Coutard Motos (38), 04 74 31 88 00
• Des défauts de jeunesse ? On les cherche encore ! » Le verdict fiabilité des établissements Coutard est sans appel. Malgré le peu d’années de recul sur ce modèle, les mécaniciens affirment sans hésiter que la Montesa est une occasion sans soucis. Hormis un rappel sur la vis de butée de kick sur les tout premiers modèles qui pouvait casser et qui a été changée pour un élément plus robuste, RAS.
• Chez Maya, même son de cloche avec juste une bougie claquée par un utilisateur adepte du coup de gaz au démarrage.
• Utilisez toujours de l’huile Mytoil pour la boîte, comme sur l’ancienne 315, vendue par l’importateur Otar (540 ml par vidange). Un demi-litre d’huile moteur égale vidange toutes les dix heures maxi et changement du filtre toutes les deux ou trois opérations (410 ml sans changer le filtre, 440 ml dans l’autre cas). Le niveau se fait à froid, tirette posée sur le rebord du carter.

• À l’achat, observez le silencieux. S’il est marqué de deux points de soudure ronds à l’extrémité externe, c’est qu’il a reçu la modification effectuée par l’importateur contre environ 120 euros pour rajouter un compartiment interne et diminuer le bruit, un bon point.
• Surveillez la tension des rayons qui sont fragiles. Trop serrés, ils risquent de casser.
• Pensez à graisser plusieurs fois par an colonne, bras oscillant et biellettes et à vidanger la fourche.

Caractéristiques : monocylindre 4T à refroidissement liquide, simple ACT, 4 soupapes – alésage x course : 76,5 x 54,2 mm – cylindrée : 249,1 cm3 – puissance et couple maxi : non communiqués – alimentation : injection électronique PGM-FI – boîte : 5 rapports – cadre : périmétrique en aluminium – fourche : Showa Ø 39 mm, déb. 175 mm – suspension AR : mono amortisseur Showa, déb. 170 mm – disques AV/AR : Ø 185/150 mm – empattement/garde au sol : 1 321/335 mm – hauteur de selle : 650 mm – poids vérifié tous pleins faits : 78,6 kg – contenance du réservoir : 2,1 litres

<img|3|center>

Montesa Cota 4RT

Montesa Cota 4RT

Ecrire un commentaire