Bruand reprend la tête dans la douleur

Bruand reprend la tête dans la douleur


Christophe Bruand nous raconte l’épreuve de La Bresse, nous parle de sa prochaine opération du syndrome des Loges et donne son avis sur ses principaux rivaux au championnat.

"J’ai abordé la course avec pas mal de recul, car je dois me faire opérer du syndrome des loges cette semaine. Mon chirurgien, le Dr Dufour, m’a conseillé de rouler très cool pour retarder l’apparition des douleurs. Je suis donc parti du principe que je n’avais rien à prouver sur cette course, et que j’aurai mal aux bras de toutes façons.
J’ai fait quelques erreurs au début, puis j’ai pris le rythme de la course et tout s’est bien passé. J’étais suivi par mon frère qui n’a pas l’habitude mais qui a bien assuré. Je fais le premier tour à égalité avec Loris. Au second tour, je suis à zéro jusqu’à la zone 6, puis les crampes sont arrivées. Dans ces conditions, j’ai fait quelques fautes mais qui n’ont pas mis en péril mon résultat. J’avais vraiment mal, j’ai souffert jusqu’à la fin. Avec 10 points d’avance, on pourrait croire que je me suis baladé, mais j’en ai vraiment bavé.

Opération, pas opération ?
Certains trouvent que j’ai tort de me faire opérer en milieu de saison, mais je n’ai pas le choix car les douleurs empirent. L’opération aura lieu vendredi et je n’aurai qu’une semaine de convalescence avant la course suivante. Ce sera juste, et je m’attends à souffrir encore. C’est pour ça que je prends les choses avec philosophie.
Bruno Camozzi m’a rendu service au championnat avec sa belle deuxième place. Il s’intercale entre Loris et moi, c’est une bonne chose ! D’ailleurs, Loris est arrivé remonté à bloc mais il a pris une petite claque ce week-end. Il y a peut-être cru trop tôt. Mais c’est pour Béthune que c’est difficile en ce moment. Lui, il a pris une grosse claque ! Il est reparti très énervé. Du coup en course, il est agressif. Sur les litiges, il est à la limite de se bagarrer avec les commissaires. C’est dommage, et ça encourage les rumeurs sur les pilotes qui seraient plus ou moins favorisés selon le lieu des épreuves. Le trial n’a pas besoin de ça.
Moi, je reste à l’écart de toute cette agitation. Ma moto a super bien marché, j’avais avec moi le mécano de l’usine qui a fait des réglages précis et rapides quand il fallait. Ça m’a rendu super confiant !
Dans ma tête, je suis serein, je sais que je vais utiliser un joker en cas de contre-performance après l’opération. Mais…y’aura pas de contre-performance !"

Propos recueillis par Olivier de Vaulx

Résultats
Experts

1. Bruand, 22+13,  34 points – 2. Camozzi, 25+19,  44 – 3. Gubian, 22 + 24,  46 – 4. Béthune, 31+21+4,  56 – 5. Gontard, 35+27,  62 – 6. Cervantes, 32+33,  65 – 7. Soulas, 47+39, 86 – 8. Bochet, 45+43,  88 – 9. Arnaud, 46+46,  93.
S1
1. Laniel, 16+7, 23 –
2. Ferrer, 13+20, 33 – 3. Perret, 19+28,  47 – 4. Krarim, 23+27, 50 – 5. Liotaud, 22+28, 50 – 6. Martel, 31+21, 52 – 7. Dagnicourt, 35+24, 59 – 8. Castan, 37+47, 84 – 9. Huguenin, 52+38, 90 – 10. Vergnault, 40+54, 94.

Bruand reprend la tête dans la douleur

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire