Béthune blessé avant la finale



Vendredi dernier, Jérôme Béthune a été admis en urgence à l’hôpital de Montélimard. Bras cassé au niveau du poignet, le chirurgien lui a posé une plaque et 8 vis au niveau du cubitus. Forfait pour la finale, Jérôme nous raconte l’accident…

“J’avais décidé de ne pas aller au championnat du Monde en Suède pour m’entraîner en prévision de la finale du Championnat de France à La Châtre. Vendredi soir dernier, je faisais un roulage de mise en forme, sur des obstacles pas trop difficiles et donc sans suiveur. J’ai mis un pied dans le vide en haut d’une dalle, je suis tombé sur le dos, 3 ou 4 mètres plus bas. La moto est restée accélérée, elle a continué à monter avant de me retomber dessus. Comme la roue arrière tournait, je n’ai pas mis les mains mais le bras pour le protéger. Le sabot a tapé pile dessus. Je me suis relevé, et en posant les mains sur le guidon, j’ai senti que ça n’allait pas. J’ai chargé la moto dans le camion, je suis rentré chez moi, j’ai appelé mon suiveur. Il m’a conseillé d’aller faire des radios. Quand j’ai vu les clichés, ça m’a calmé. Après l’opération, Maya est venu me voir, il a pris rendez-vous pour moi auprès du Docteur Dufour à Aix. Il m’a bien aidé, je tiens à l’en remercier ici.”

Direction les courses extremes…
Interrogé sur son moral, le pilote reconnaît n’être pas au mieux, même s’il compte aller en salle de muscu pour entretenir les jambes d’ici une quinzaine de jours. En revanche, il s’anime lorsqu’on évoque son programme pour l’an prochain, avec une évolution vers l’enduro. “J’ai une 450 Beta d’enduro chez moi depuis un an, et je roule régulièrement avec. Mon gabarit me permet de la dominer facilement, et j’ai bien envie de m’exprimer dans les courses extrêmes.”
Un programme que Patrick Féraud encourage tout à fait en tant que manager du team Maya dont fait partie Jérôme : “Cela fait déjà un an que l’on parle de se mettre à l’enduro. J’ai encore eu une discussion avec Beta à ce sujet hier soir, et nous avons rendez-vous avec eux fin octobre. Ce n’est pas lié à son accident, c’était prévu de longue date. Je vais monter une structure enduro, et on fera les classiques extrêmes.”

…mais toujours du trial !
Jérôme Béthune, champion de France en titre pour encore quelques jours, abandonne-t-il pour autant le trial ?
“Non, pas du tout, explique-t-il, je compte bien reprendre mon titre l’an prochain. Je ne ferai pas le mondial, je donnerai la priorité au Championnat de France de Trial. Je ne le ferai pas pour le fun, je viserai la victoire. L’enduro ça viendra en plus, c’est un nouveau challenge et ça va me permettre de réorienter ma carrière. Mais il n’est pas question d’abandonner le trial pour le moment.”
Une mise au point qui réjouira ses fans, mais qui inquiètera peut-être les enduristes… Car vu le niveau technique du garçon, nul doute qu’il sera vite dans le coup sur les exrêmes !

Ecrire un commentaire