moto verte
Newsletter | météo Flux RSS Twitter moto verte Facebook moto Verte
Au Sommaire ce mois-ci Acheter la version numérique S'abonner au magazine Sommaire du dernier numero

Enduro > Fiches occasion

Yamaha 250 TT-R

Yamaha 250 TT-R

En jetant un coup d’œil à l’état des plastiques, on peut vite repérer si le pilote a fait beaucoup d’enduro ou juste de la balade.

La TTR n’est pas taillée pour la compét’. Vous êtes pourtant nombreux à apprécier son côté passe-partout et certains l’utilisent même en course. Elle manque de puissance mais côté robustesse, elle est au top.

Ce qu’on en disait…
En 2000 : pour vous balader pépère, y a pas mieux. Si on élève le rythme, il ne faut pas hésiter à évoluer sur les hauts régimes car la transmission longue pénalise les reprises. Sinon, grâce à la douceur du moulbif, la motricité est au rendez-vous dans les pentes respectables. Côté suspensions, j’annonce mollesse. Dans les successions de bosses, la fourche s’écrase et pompe à l’envi. Méfiance ! À part ça, le châssis se comporte de manière très saine dans les saignées ou les trous abordés à allure raisonnable. C’est donc plutôt « pullman » que « compétition », surtout avec la selle, très confortable.
En 2003 : si vous aimez la vivacité dans les reprises, la TTR n’est pas pour vous. Son moteur est doux comme un agneau. C’est bon pour la rando mais ça manque de fun. À l’abord d’une grimpette il ne faut pas se tromper de rapport. Ses suspensions sont confortables, mais la précision dans les trous laisse à désirer. Ce n’est pas agréable quand on prend de la vitesse. La stabilité en pâtit. Voilà quelques défauts mais l’ensemble s’avère homogène et plutôt passe-partout.

Ce qu’on en dit aujourd’hui…
Le moteur est très docile à bas régimes et son caractère se révèle à hauts régimes. En sous-bois l’étagement des vitesses est assez long. Convenablement rempli, il permet de s’extirper d’une difficulté assez rapidement. Anémique aux yeux du compétiteur, il fait amplement l’affaire pour la balade. La TTR est idéale pour « cruiser », pour avaler les grands espaces. Agréable en position, ses débattements vous autoriseront à tâter de la piste sans arrière-pensée. Ses suspensions confortables inciteront à garder le c… sur la selle, même dans les petites successions de trous. Cette stabilité et ce confort se paient, on n’a pas très envie de jouer avec cette moto plutôt haute, longue et sérieuse. Encore moins de faire du franchissement « soft ». Vu le poids du bestiau, on imagine le pire en cas d’abandon du navire. Idem dans les descentes bien grasses. L’inertie du vaisseau engendre la prudence dans les phases de freinage. L’avant a tendance à pomper dans les trous.


Alex de Les 2 Roues (01 39 88 02 76) et Denis Vimond de chez Equip’ Moto (02 33 57 74 65)

• Il n’y a pas grand-chose à contrôler parce qu’elle est très robuste, super fiable. J’ai demandé aux gendarmes qui les utilisent à Fontainebleau et ils n’ont jamais rencontré de problèmes particuliers. Un client a monté une bonne fourche pour rouler en enduro et il n’a jamais eu de soucis.
• C’est une moto très solide. Quelques-uns ont eu des casses moteur, mais ils faisaient beaucoup d’enduro sévère sans un entretien minimum.
• Si ça fume blanc à la décélération, ce sont les joints de queue de soupapes. Si ça fume à l’accélération, ce serait la segmentation.
• Il est quand même bon de vérifier que les suspensions ne sont pas grippées. Il y a des roulements de biellettes avec cages à aiguille et si la moto est souvent allée dans l’eau, ils peuvent gripper. À surveiller.
• En jetant un coup d’œil à l’état des plastiques, on peut vite repérer si le pilote a fait beaucoup d’enduro ou juste de la balade.

Caractéristiques : monocylindre 4T à refroidissement par air, double ACT, 4 soupapes - alésage x course 73 x 59,6 mm - cylindrée 249 cm3 - carburateur Mikuni VM Ø 30 mm - boîte 6 rapports - démarrage électrique + kick - cadre simple berceau dédoublé en acier, boucle arrière démontable en aluminium - fourche Kayaba classique Ø 41 mm, déb. 305 mm - amortisseur Kayaba, déb. 305 mm - disques AV/AR Ø 245/220 mm - empattement/garde au sol 1 433/310 mm - hauteur de selle 925 mm - poids vérifié tous pleins faits 129 kg - contenance du réservoir 9 litres.


[22/03/2007]

Partager sur Twitter

imprimer
Imprimer
  envoyer a un ami
Envoyer à un ami
  lire les reactions
Lire les réactions
  reagir a l'article
Réagir à l'article
 

A lire aussi

Yamaha 450 WR-FHonda 450 CR-FSuzuki 250 RMGas Gas 125 ECYamaha 250 WR-FKTM 450 EXC-RSuzuki 450 RM-ZHusqvarna 250 TEKawasaki 65 KXHusaberg 450 FE-E

Brèves / Communiqués

Aveyronnaise : Bourgeois en tête, Pichon 6eVidéo : le tracé de Tooele en 3DSX de Chaumont, du tout bon !Cahors à l'heure du Trial UrbainVidéo : CMX Race II, c'est samedi !Mike Alessi en MXGP ?Rattray et HVA : c'est (déjà) fini !

Toutes les brèves

Toutes les vidéos

 

Articles les + lus

1Vidéo : voilà la Miramob !2Lommel en GoPro avec GP213FFM : Tear-off et coupe circuit4Vidéo : Unadilla en intégralité !5Martin titré, Roczen gère...

Articles les + commentés

1Vidéo : Indiana en intégralité2MXDN : le team USA3Peick : "Une grande première !"4Roczen/Dungey : le duel final !5Rattray et HVA : c'est (déjà) fini !

Circuits de MX/SX

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Toutes les photos


Guide d'achat

guide d'achat

Toutes les motos

Sondage

Qui remportera le MX des Nations '14 ?

Qui remportera le MX des Nations '14 ?

La Belgique
Les USA
La France
L'Italie
L'Australie
Grande-Bretagne
La Russie
La Suisse

Tous les sondages

 

 

Blogs

Le Blog de Sylvain
Team 2 B : Dernier MXGP de la saison 2014
Moto Verte en Poitou-Charentes
Trophée 125 Poitou-Charentes Ufolep
blogs.motoverte.com
Le blog de La R?daction
MX3 : Pierre-Alexandre Renet claque le doublé !
M?mo.tocross
2014 GP FRANCE - BROU

Tous les blogs