Sable : Richard Fura sur le fil !



St-Léger-de-Balson accueillait ce week-end la 3e épreuve du championnat de France des Sables. Même loin du Nord de la France, le froid était présent, rendant la course plus difficile pour les pilotes et offrant du suspens aux spectateurs. Au bout de trois heures de course et après une décision du Jury, Richard Fura s’impose.

Après deux épreuves dans le Nord de la France, le CFS faisait étape pour la première fois de la saison dans le Sud-Ouest sur la piste de Saint-Léger-de-Balson. Un circuit redouté par beaucoup, très exigeant dans la forêt landaise, fait d’un sable sombre et truffé de racines.

Le Show des Martens

Dans la 1ère heure de course une bataille épique entre Daymond et Yentel Martens va animer la course. Le pilote Yamaha réalisant le holeshot avant de voir le pilote Husqvarna revenir et le doubler dans le 2e tour. Les deux coureurs vont ainsi prendre de l’avance sur un Richard Fura en jambe mais vite obligé de ravitailler pour changer de lunettes. Il cède au passage sa place à Camille Chapelière l’espace de quelques tours.

Des problèmes pour les outsiders

Un temps 4e, Jeffrey Dewulf va vite connaître un problème mécanique et perdre près de 20 minutes avant de redémarrer et de remonter à la 17e place. À la suite d’une chute au départ, Milko Potisek repartira loin de la tête de la course pour revenir petit à petit sur ses adversaires et finir à une belle 5e place. Le détenteur de la plaque rouge Axel Van De Sande va, lui, partir loin et ne jamais être dans le coup, accusant 1 tour de retard à la fin de la course pour finir à la 9e place et sauver de précieux points au championnat.

Yentel Martens en démonstration

Dans la 2e heure de course la tête de la course est occupée par Yentel Martens qui a creusé l’écart sur Daymond Martens avec 1 minute 30 d’avance. Richard Fura de son côté va ravitailler plus tôt que ses concurrents, perdant logiquement un peu de temps sur le moment, Camille Chapelière étant à une distance suffisante pour que le pilote Honda reste à l’abri. Derrière les 5 hommes de tête : Maxime Sot (6e), Victor Brossier (7e) et Stéphane Watel (8e), auteurs d’un bon début de course, vont voir tour à tour Nathan Watson revenir et les doubler. L’Anglais, moins en vue que sur les 2 épreuves précédentes, va néanmoins imposer un gros rythme après un départ difficile et revenir sur Chapelière.

Une fin de course mouvementée

Dans la dernière demi-heure, plusieurs vont craquer mais pas Richard Fura. Le Picard va imposer un rythme effréné à la course, remontant rapidement à la 2e place au profit de Daymond Martens. Nathan Watson va de son côté rattraper Chapelière et s’emparer de la 4place. Les 3 passages aux stands obligatoires vont bouleverser la course. Yentel Martens commet une erreur qui va lui coûter cher. Dans le dernier tour, il oublie de passer dans les stands pour son 3e passage et s’en aperçoit tardivement sur la ligne droite de départ. Il décide alors de faire demi-tour et de regagner les stands ! L’organisation décide de le disqualifier de la course pour cela alors que l’officiel Husqvarna était bien parti pour remporter la course. Autre fait de course, Nathan Watson déclassé après l’arrivée sous validation du jury. Le classement étant bouleversé, c’est donc Richard Fura qui remporte l’épreuve. Daymond Martens et Camille Chapelière complète le podium. L’officiel Honda réalise la bonne opération du jour : il s’empare de la plaque rouge de leader en plus de la course. Il prend donc la place de Van De Sande qui aura à cœur de se refaire à Hossegor la semaine prochaine pour la suite du championnat.

On prend les mêmes et on recommence chez les jeunes

Chez les Espoirs, c’est Enzo Levrault, le leader du championnat et invaincu, qui remporte la course devant Arnaud Zoldos et Tejy Krismann. Du côté des Juniors, Killigan Delroeux continue sur sa lancée de Loon-Plage en s’imposant le samedi matin devant Vincent Marty et Luca Quenot, nouveau leader chez les Juniors. Alexis Colignon ne réussissant pas à démarrer sa moto, la direction de course ne l’autorisera pas à revenir sur le terrain.

Par Léo Demeester, photos Xavier Leporcher/Promotion CFS

RESULTATS COMPLET

 

Ecrire un commentaire