Un cône pour virer – le slalom



Ludique, l’exercice consistant à virer autour d’un cône est tout aussi technique que physique. Jacky Vimond, prof et cobaye du jour, nous propose trois ateliers pour mieux tourner. L’ovale, le huit et le slalom. En pleine saison comme par mauvais temps, c’est l’entraînement idéal selon Javim…

<img|2|left> Le slalom met en avant le timing entre les plots et le transfert de poids contrairement à la phase de freinage quasiment nulle sur cet exercice.
On ne tend plus les jambes sauf à l’extrémité du slalom où le virage est plus large pour rentrer à nouveau dans une ligne de slalom.

  Après l’ovale et le huit, le slalom permet de prendre une direction grâce à l’accélération, l’inclinaison de la moto et les appuis sur les repose-pieds.
La précision de l’accélération restant l’élément le plus important. Le timing parfait étant freinage, inclinaison, appui sur le repose-pied intérieur et accélération simultanés.

  L’idéal est d’alterner la position assise et debout entre chaque cône. Si l’on n’a pas le temps de se lever, il faut au moins appuyer sur les jambes pour soulever légèrement son séant de la selle et se rasseoir à l’abord du cône suivant.

  Comme pour le huit, la progression en slalom se distingue par la qualité des traces qui se dessinent très rapidement. Il ne doit rester qu’une seule trace auprès de chaque cône.

Un cône pour virer - le slalom

Un cône pour virer - le slalom

Ecrire un commentaire