L’entorse de la cheville



La définition médicale de l’entorse c’est l’étirement d’un ou de plusieurs faisceaux de ligaments. A ne pas confondre avec la luxation où les os de l’articulation perdent leurs rapports normaux (on dit que l’articulation est déboîtée ).

Les ligaments sont des haubans tendus d’un os à un autre autour ou au milieu de l’articulation. Leur rôle est de permettre aux surfaces articulaires de rester bien en contact lors des mouvements. Ils assurent ainsi la stabilité de l’articulation. Très souvent, il existe plusieurs faisceaux pour un même ligament. C’est la lésion de ce ligament qui définit  l’entorse.
Il existe plusieurs stades dans une entorse. La simple distension quand le ligament est simplement étiré, la rupture d’un faisceau, laissant les autres faisceaux sains et enfin la rupture de tout le ligament. Suivant l’importance de la lésion on parle d’entorse bénigne, moyenne ou d’entorse grave.

Qu’est-ce qu’une entorse externe de cheville ?
L’entorse de cheville correspond à une atteinte, à l’étirement du ligament latéral externe ( tendu entre le péroné, l’astragale et le calcanéum ).

Comment se fait-on une entorse de cheville ?
L’entorse de cheville est un des traumatismes les plus fréquent en pathologie du sport. Les footballeurs, tennismen rugbymen sont très touchés. En moto, grâce à nos bottes, comme les skieurs, nous sommes relativement protégés. Souvenez vous des retours de kick des vieilles brêles que l’on démarrait en baskets après le lavage.
En général , il s’agit d’un varus forcé, ce qui veut dire que l’on se tord le pieds vers l’intérieur. Ce varus survient lors d’une réception de saut, sur un faux-pas ou en courant et entraîne le pied vers l’intérieur et le reste de la jambe vers l’extérieur.

Quoi faire en cas d’entorse ?
1. Que faire en urgence, sur le terrain ?
– Si vous êtes en balade ou en course : tant que la douleur est tolérable et que la lésion est chaude, poursuivez votre chemin. Surtout sans quitter la botte qui sert d’attelle. Ne l’enlever que lorsque vous êtes arrivé dans un lieu « civilisé » où les secours pourront le cas échéant vous prendre en charge.
– Mettre la cheville au repos et appliquer de la glace sur la face externe de la cheville.
2. Pourquoi consulter un médecin ?
Soit votre médecin habituel dans les 24 heures, soit aux urgences.
L’entorse de cheville est souvent considérée comme une pathologie bénigne qui va guérir sans problème, même sans soin. C’est faux ! D’abord parcequ’il peut s’agir d’une fracture, et ensuite parce qu’une entorse nécessite un traitement spécifique et bien conduit. Le risque est d’avoir des douleurs traînantes, des gonflements persistants et surtout des entorses récidivantes.
Dans la mesure où un diagnostic médical précis doit être fait, seul un médecin est habilité et possède les connaissances nécessaires pour effectuer l’examen clinique, pour demander d’éventuels examens complémentaires (radiographies, échographie) et pour prescrire et surveiller le traitement adapté à chaque entorse et à chaque patient.
Les radiographies ne sont pas nécessaires lorsqu’il s’agit d’une entorse bénigne. L’attitude consistant à aller faire directement une radiographie ne nous semble pas une bonne solution.
L’échographie peut être utile pour compléter l’examen clinique et les radiographies. Elle permet de visualiser le ligament atteint et de découvrir des lésions associées ( arrachement osseux, lésion tendineuse… ). Du fait de son innocuité, il s’agit d’un examen complémentaire très utile qui permet d’améliorer la précision du diagnostic d’entorse.

Le traitement
1. L’immobilisation par plâtre, le strapping
De plus en plus rarement
2. L’orthèse de cheville
C’est ce que l’on utilise aujourd’hui dans plus de 95% des cas. Il s’agit d’un appareillage amovible porté dans la chaussure. Par exemple l’orthèse Freecast de chez Pharnea.
En général, l’orthèse est portée 8 jours 24h/24, puis quittée pour la vie quotidienne et remise en cas d’activité à risque ( course à pieds entre deux enduros de ligue par exemple ). La kinésithérapie n’est pas obligatoire.

Docteur Martial Delorme
www.amis.asso.fr

L’entorse de la cheville

 

Ecrire un commentaire