Yamaha 450 WR-F

Yamaha 450 WR-F


Incontestable classique de la moto d’enduro soft, la 450 WR-F vieillit bien. Les casses moteur sont rares, mais il faut quand même faire une inspection soignée de quelques éléments…

Ce qu’on en disait…
En 2005 : première vraie 450 4T enduro, la WR-F ne déçoit pas en 2004. Pas mal de petites modifs au niveau du moteur et sur le châssis sont à noter et rendent la Yamaha plus véloce sur les parties techniques. Une moto sans gros défauts qui reste dans le peloton de tête malgré une concurrence nouvelle dans la catégorie. On apprécie le côté élastique du moteur et ce, dans la plus grande discrétion.
En 2006 : la conception de la WR-F commence à dater un peu. Pour autant elle reste dans le coup en proposant un bon compromis. La souplesse et le coffre du moteur n’y sont pas étrangers. Les reproches viennent plutôt de la partie-cycle qui pêche un peu rayon maniabilité où la concurrence vient d’établir un nouveau standard. Les suspensions, trop molles, renforcent cette sensation de lourdeur.
En 2007 : changement radical de look. Yamaha réagit en proposant le cadre aluminium sur ses machines d’enduro. Directement issu du modèle cross, le nouveau châssis allège et affine l’ensemble. Le gain de maniabilité est incontestablement le bienvenu. La WR-F s’inscrit davantage dans une logique compétition, mais reste très confortable en rando. Le moteur progresse en performance tout en restant très silencieux. Une réussite.
En 2008 : Pas de grosse évolution à mettre au crédit de la 450 WR-F. Elle conserve donc ses qualités, et ses défauts. Le coffre moteur est suffisant pour se faire plaisir en spéciale banderolée tout en restant souple et coupleux pour la balade. Bien aidée par des suspensions irréprochables, c’est en toute confiance que l’on aborde la moindre difficulté. La finesse du châssis ainsi que la position de conduite naturelle sont des alliées lorsqu’il s’agit de se faufiler. Sans défaut majeur, la 450 WR-F convient à tous.

L’AVIS DU TECHNICIEN
David – Spring Motos 69, Villefranche (69) – Tél. 04 74 65 80 40

"Sur une moto qui a un peu roulé, surveillez la boîte de vitesses. La sélection doit se faire en douceur et sans faux point mort. Dans le cas contraire, tournez les talons ! Les radiateurs des Yamaha sont hyper fins. Dès qu’ils ont chauffé, ils deviennent très fragiles et la moindre chute peut les tordre ou pire, les percer. Sur les fourches Kayaba, les joints spis sont fragiles. Ils réclament le plus grand soin pour durer dans le temps. Déboîtez les cache-poussière pour en vérifier l’état avant d’acheter, cela donnera une idée de l’entretien qui a été effectué sur la machine. Les rotules d’amortisseur ont tendance à prendre du jeu et peuvent produire un bruit de claquement à l’usage. En statique, soulevez le garde-boue pour vérifier le jeu. À part ces quelques petits détails, la 450 WR-F est une machine très fiable. Les casses moteur sont très rares, l’embrayage est solide et avec le cadre alu, elle vieillit bien."

Caractéristiques : monocylindre 4T à refroidissement liquide, double ACT, cinq soupapes – alésage x course : 95 x 63,4 mm – carburateur Keihin FCR-MX Ø 39 mm – boite 5 rapports – cadre simple berceau dédoublé en aluminium – fourche Kayaba USD Ø 48 mm, déb. 300 mm, double réglages – amortisseur Kayaba, déb. 305 mm, quadruple réglages – disques AV/AR Ø 250/245 mm – hauteur de selle 990 mm – réservoir 8 litres – poids 112,5 kg
Yamaha 450 WR-F

Yamaha 450 WR-F

Yamaha 450 WR-F

Yamaha 450 WR-F

Yamaha 450 WR-F

Ecrire un commentaire