Suzuki 450 RM-Z



La Suzuki 450 RM-Z semble ne pas poser de problèmes particuliers. Seul le premier millésime demande un contrôle plus attentionné.

Ce qu’on en disait…
En 2005 : une machine inédite. Réplique du proto développé par Smets en MX1, la 450 RM-Z hérite d’un cadre alu affiné qui reçoit un bloc compact simple arbre à cames à 4 rapports. La finesse de l’ensemble est agréable en action. Seule la fourche ferme en début de course vient gâcher le tableau. Le moteur impressionne par son couple.
En 2006 : plus rond et facile à exploiter qu’en 2005, le bloc de la RM-Z progresse en souplesse tout en gardant son couple impressionnant. La Suz tracte fort tout en offrant une belle allonge. Les corrections portées sur le bloc se ressentent sur le terrain. La partie-cycle évolue aussi mais conserve une fourche dure en début de course qui ne favorise pas la maniabilité. En contrepartie, la 450 RM-Z est un rail dans le rapide. Son rapport qualité/prix la place en tête du comparo 450…
En 2007 : Cadre affiné, nouveaux tés, conduits d’admission retouchés, settings de suspensions… La 450 RM-Z a évolué. La rondeur et la linéarité moteur sont impressionnantes. Sur le couple, il permet de garder un maximum de motricité et ses réactions sont sans à-coups. Du coffre, il en a à revendre. Ce n’est pas de la terre collante qui l’empêche de passer en force. Sans cravacher la mécanique, il pousse fort. C’est de cette façon qu’il est le plus performant car son allonge est limitée. La fourche n’est pas un exemple d’onctuosité, mais il y a du progrès. Elle est plus facile à placer dans les parties serrées. Avec son moteur souple, c’est un régal dans les épingles. La motricité est impressionnante. Avec l’avant assez haut, l’assiette est étrange, ça ne l’empêche pas de tenir le cap dans le défoncé.


L’AVIS DU TECHNICIEN
Alain, chef d’atelier chez Dirt Bike à Grasse (06) – 04 93 36 06 88

« Sur le modèle 2005, il faut contrôler qu’il y a suffisamment de jeu aux soupapes très régulièrement. À vérifier impérativement toutes les 10 heures, sinon le client aura des problèmes de mise en route notamment à chaud. Si le client respecte ce délai, il n’aura pas de soucis. Le moteur, dans sa première livrée, était assez violent. Y’a pas grand-chose à faire pour le calmer. Les ingénieurs y sont arrivés en 2006 en changeant les arbres à cames. Côté boîte, je n’ai rencontré qu’un souci de casse d’un crabot de 1re, donc rien de significatif. Niveau refroidissement, il y a eu des problèmes de chauffe liés à un mauvais cheminement des durits. Le problème a été réglé dès 2006 sur la première évolution. Rien à dire côté suspensions. Pas de fuites au niveau des joints, que ce soit pour la fourche ou l’amortisseur. Au final, c’est une moto bien née qui se révèle fiable au niveau moteur et n’a pas de défaut majeur en partie-cycle. »

Caractéristiques : monocylindre 4T à refroidissement liquide, double arbre à cames,
4 soupapes – Alésage x course : 95,5 x 62,8 mm – Cylindrée : 449 cm3 – Alimentation : carburateur Keihin FCR Ø 40 mm – Démarrage : kick – Boîte : 4 rapports – Cadre : périmétrique en aluminium, boucle arrière démontable en aluminium – Fourche : Showa inversée Ø 47 mm, déb. 310 mm, double réglage – Amortisseur : Showa, déb. 310 mm, quadruple réglage – Disques AV/AR : Ø 250/240 mm – Empattement/garde au sol : 1 480/350 mm – Hauteur de selle : 955 mm – Poids vérifié tous pleins faits : 111,4 kg – Réservoir : 7 litres

Ecrire un commentaire