Kawasaki 125 KX

Kawasaki 125 KX


Sur une 125 KX ayant déjà pas mal d’heures de vol, la cloche d’embrayage peut être usée. C’est le seul « point faible » car pour le reste, la verte est, paraît-il, du genre robuste.

Ce qu’on en disait…
En 2003 : le KX est coffreux, puissant et a évolué en allonge. Plus souple, le choix du bon régime pour virer reste d’actualité. Le gabarit est plus petit et très maniable. Passé le début de course, la fourche manque de progressivité mais les mauvaises réactions ne sont jamais trop violentes. Sinon, elle ne craint pas les talonnages et l’amortisseur tracte convenablement.
En 2004 : son moteur est facile à exploiter car ses montées en régime ne sont pas violentes et ses « moyens bas régimes » sont performants. Si la position pourrait être améliorée, elle est stable dans les portions détruites mais reste floue en entrée de virage. La roue avant manque de grip. Dommage car la maniabilité est au rendez-vous.
En 2005 : toujours un peu pointu, il faut rester vigilant, choisir le bon rapport et ne pas hésiter à se servir de l’embrayage. Passés les mi-régimes, il est armé et possède une bonne allonge. Le guidon n’est pas agréable. Les suspensions sont souples en début de course et l’ensemble est maniable. Dans le rapide, elles manquent de progressivité en fin de compression. Heureusement, le châssis stable gomme ces lacunes.
En 2006 : le KX pointu nécessite soit de redescendre en première dans les épingles serrées, soit de flirter continuellement du doigt avec le levier gauche. On apprécie la force dans les ornières profondes et lorsque ça grimpe. En allonge, rien ne semble pouvoir l’arrêter. Le cintre du Renthal est agréable. La fourche un peu dure n’avantage pas pour virer à sa guise. L’amortisseur est satisfaisant mais la fourche est trop sèche.
En 2007: pour atteindre rapidement les mi-régimes sur le KX, il faut toujours être prêt à utiliser l’embrayage car il a toujours un petit temps de réaction. Sinon, il sonne clair, il a de la santé et donne envie d’attaquer. Dans les tours, le moulin vert est impressionnant de vivacité et permet pas mal d’excentricités aussi bien à l’abord des sauts typés SX que des montées bouffe-chevaux de Navarrenx. Grâce à une excellente allonge, on peut se permettre de ressortir d’une épingle en deuxième pour ne plus changer jusqu’à la courbe suivante. La verte n’est pas la plus facile à faire virer. Avec une fourche plus progressive et accrocheuse en entrée de virage il en serait peut-être autrement. On attend avec impatience la nouvelle Kayaba à cartouche séparée. Son amortisseur et son châssis sont plus que satisfaisants. L’ensemble offre motricité et stabilité dans les trous que gâche la fourche.

<img|2|center>

Jean-Paul de Perrin Motos (02 32 28 27 57) et Patrick de Moto Shop 35 (02 99 59 49 93)
Sincèrement, de 2002 jusqu’à maintenant, nous n’avons pas rencontré de problèmes particuliers. Comme sur toutes les marques, l’embrayage, cloche, noix peuvent être usés sur une moto qui a bien roulé.
•  Sur une machine de trois ans, achetée d’occasion, on peut être déçu à ce niveau-là. Seuls moyens de le déceler, soit on regarde en démontant le couvercle, soit on démarre et si ça part par à-coups, si le feeling au levier n’est pas terrible, c’est qu’il y a de l’usure.
•  Avec un entretien régulier classique (filtre, vidanges et un suivi des changements de piston normal), nous n’avons jamais rencontré de casse moteur ou de boîte. On peut juger à peu près l’usure moteur en contrôlant la compression avec le kick, voir si c’est ferme ou au contraire plutôt mou.
•  Depuis à peu près deux ans, les joints spi de fourche ont tendance à lâcher plus rapidement qu’avant. Surtout dans les conditions très boueuses où ils deviennent fragiles et sont à changer fréquemment.
•  Les biellettes d’amortisseur manquent de graisse d’origine. Vérifier sur un lève-moto si tout est en ordre à ce niveau.
•  Le cadre ne bouge pas.
•  Il y a eu quelques cas d’électrodes de bougie qui cassent sur les modèles 2005 et 2006. Ce ne sont que quelques rares cas isolés. Un peu trop d’heures, la bougie trop vieille et clac ! Mais sorti de là, ce n’est pas chronique. On a affaire à une moto dans l’ensemble très fiable.
•  De toute bonne foi, il n’y a pas grand-chose à redire sur la 125 Kawa. »

Les essais • 2002 : MV 331C • 2003 : MV 343C • 2004 : MV 356C • 2005 : MV 367C • 2006 : 379 • 2007 : 390 C

Caractéristiques : monocylindre 2T à refroidissement liquide, valves à l’échappement – alésage x course : 54 x 54,5 mm – cylindrée : 124,8 cm3 – puissance et couple maxi : non communiqués – alimentation : carburateur Mikuni TMX Ø 38 mm – boîte : 6 rapports – cadre : périmétrique en acier, boucle arrière démontable en aluminium – fourche : Kayaba USD Ø 48 mm, déb. 300 mm, double réglage – suspension AR : mono amortisseur Kayaba, déb. 310 mm, quadruple réglage – disques AV/AR : Ø 250/240 mm – empattement/garde au sol : 1 470/340 mm – hauteur de selle : 945 mm – poids vérifié tous pleins faits : 99 kg – réservoir : 8,2 litres

<img|3|center>

Kawasaki 125 KX

Kawasaki 125 KX

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Votre 125 kx est en réalité une 85 kx car sur le kit déco j’ai vu qu’il y a marqué 85 kx,le garde boue arriére est beaucoup plus arrondi que la 125 de la marque(comme la 85 kx)et le peau d’échappement se trouve à gauche,or il n’y a que la 85 kx dans la catégorie cross ayant un peau d’échappement à cet emplacement.
    ps:le peau d’échappement à l’air perpendiculaire que celui de la 125 est circulaire.

    réponse perso le 23/04 FP

    Répondre
  2. bonjour moto verte,
    j’ai acheter un 125kx d’année 2007 a un profesionnel…
    Voila tout d’abord je souhaiterais savoir se que vous entendait par « démarer par a-cout »
    voila je suis sur ma moto je fait chauffer avant de partir etc (tout le train-train abituel), j’enclanche la 1er… (jusque la rien d’anormale), je lache l’embrayage d’un mouvement continu et lent… la moto commence a rouler vraiment tout doucement (l’embrayage n’est toujours pas lacher a fond) je continue donc a debrayer et la sa par d’un coup (et non par a-coup) ensuite tou va bien dès que la moto est parti c’est bon…
    Tout cela pour en venir a cette question :
    Est-ce normal ? (le proprietaire avant moi aurait t’il pus mèttre des ressort plus dure ou autre chose ?)
    Ou encore est-ce normal ?
    merci de me repondre…
    j’attend votre reponsse avec grande impatience
    Cordialement

    Répondre

Ecrire un commentaire