SX US : Musquin et Plessinger s’enflamment



Un froid sibérien, des pluies diluviennes la semaine précédant la course et un programme “à l’ancienne” avec des finales raccourcies n’ont pas empêché Marvin Musquin et Aaron Plessinger de remporter chacun leur victoire, après des courses très mouvementées dans les deux catégories…

Le Supercross de Seattle, dans l’état de Washington, permet à la caravane du SX de revenir sur la côte Ouest après 7 épreuves à l’Est. Pas de Ferrandis au programme donc ce soir, puisqu’en Lites on retrouve Justin Hill, Aaron Plessinger et Shane McElrath en têtes d’affiche. En 450, tout le monde ne parle que du comportement de Chad Reed, qui a bloqué consciemment Dungey la semaine dernière et a été pénalisé par l’AMA. Mais Ryan est assez intelligent pour ne pas se prendre la tête et a mis un point d’honneur à montrer qu’il avait pardonné à l’Australien. un moyen de ne pas se déconcentrer et de rester focalisé sur Eli Tomac, la vraie menace cette saison. L’autre point de discussion de la soirée : Un circuit tracé dans une terre grise très souple, remplie de cailloux ronds qui font patiner les pneus… et grincer les dents des pilotes !

SX 450 :
Après des heat dominées respectivement par Marvin Musquin et Cooper Webb, Dungey et Tomac finissant chacun deuxièmes, on savait que ça allait rouler fort. Dès le départ de la finale, tout est remis en cause. Alors que Marvin Musquin prend la tête d’entrée de jeu après un holeshot de Jason Anderson, rien ne va plus pour les deux prétendants au titre. Percuté au départ, perdant du temps pour re-démarrer sa KTM, Dungey repart bon dernier. il offrira au public une remontée éblouissante, finissant 4e sur un circuit souple, plein d’ornières et où partir à la faute est facile. S’il perd des points dans l’opération, Dungey montre qu’il reste combatif et qu’il sera là jusqu’à la finale de Vegas. Pour Tomac, la soirée a également été difficile. Mal parti mais vite remonté sur la tête de course, l’officiel Kawa était le plus rapide. Mais une fois n’est pas coutume, il commet des erreurs, se laisse bousculer par Cooper pourtant plus lent… Fébrile, Eli finit même par se faire un par l’avant ! Plus de peur que de mal, puisque ET3 se ressaisit et repasse Cooper pour accrocher la 2e place ! Une incroyable performance qui en dit long sur la rage de vaincre du pilote Monster. Entre Dungey et Tomac, l’avantage revient à la Kawa qui, a égalité de points mais à l’avantage du nombre de victoires, reprend la plaque rouge. Dungey va devoir se battre pour la récupérer…

Musquin confirme !
Marvin Musquin, à l’aise dès les essais dans une terre molle et caillouteuse, avait annoncé qu’il viserait la victoire, faisant taire les rumeurs dénonçant une possible course d’équipe chez KTM. Impérial d’un bout à l’autre de la course, Marvin a sû déjouer les pièges d’une piste élitiste et garder son sang froid pour arracher cette deuxième victoire 450 après celle d’Arlington. En tout cas, jusqu’au passage du saut d’arrivée, avec un de ces heelclickers dont il a le secret. Emu, le français finit tout de même par s’en coller une bonne en roulant au ralenti et en saluant la foule ! Une anecdote qui montre que gagner un SX en 450 n’est pas anodin… Avec 42 points de retard sur Dungey et Tomac, MM25 ne peut rien espérer de mieux que de consolider sa troisième place au championnat. Cole Seely, qui s’est fait mal à la jambe aux essais, n’a pas participé à la finale et ne constitue plus une menace pour le français. Débarrassé de toute pression, Marvin peut encore faire monter sa côte de popularité aux US. La meilleure façon d’y arriver serait d’enchaîner les victoires sur les dernières courses !

Aaron Plessinger remporte sa première victoire de la saison à Seattle @ODV

SX 250 :

Une chute violente aux essais a mis d’entrée de jeu un bémol aux ambitions de reconquête de Shane McElrath. Froissé, le pilote KTM assure tout de même une troisième place en heat, juste devant Justin Hill qui a failli se faire accrocher en plein vol par Davalos… Dans l’autre heat, Plessinger se montre dominateur et annonce la couleur : il veut en gagner enfin une !
Le départ de la finale est très chaud. S’échappant en tête, Decotis y croit un moment. Mais c’est sans compter sur Aaron Plessinger. Après deux tours, le pilote Yamaha double de manière autoritaire Oldenburg et Decotis dans le même virage et s’installe en tête. Coup de théâtre moins de 10 secondes plus tard, avec la sortie du drapeau rouge ! Aaron tape du poing sur son guidon, dégoûté. Pour une fois qu’il tenait sa victoire ! Les pilotes s’alignent à nouveau sur la grille, tout est à refaire. Davalos fait le holeshot, suivi de Decotis, MacElrath. Plessinger est 6, Hill juste derrière. Mais ce soir rien ne peut arrêter Plessinger. Seul à sauter trois triples dans la section rythmique, il dépose un à un ses concurrents. Passé en tête, Aaron ne sera plus rejoint. Cette victoire, sa première de la saison, marque-t-elle la fin de la série noire pour le sympathique pilote Star Racing ? Second du championnat avec 18 points de retard et seulement 2 courses à disputer, Aaron peut encore mathématiquement y croire.

Justin Hill consolide
Mais Justin Hill n’est pas là pour faire de la figuration. De son propre aveu un peu rouillé après ce break de plusieurs semaines, le pilote Pro Circuit a roulé avec panache à Seattle. Belles trajectoires, course intelligente sans précipitation, l’actuel leader du championnat prend la deuxième place et reste plus que favori dans la course au titre. Oldenburg, 3e, accroche son premier podium à Seattle et semble parti pour une belle fin de saison. A l’inverse, son co-équipier McElrath a beau sauver les meubles après sa chute aux essais, sa 5e place finale efface presque définitivement ses espoirs de récupérer la plaque rouge.

Si les pilotes vont 450 bénéficier pour la première fois depuis le début de saison d’un week-end off, ce répit sera très symbolique puisque tous vont s’entraîner fort durant la semaine. Lors de la reprise des hostilités dans 15 jours à Salt Lake City, les Kawasaki arboreront fièrement les deux plaques rouges 250 et 450. Une sacrée revanche pour la marque, qui n’avait plus connu pareille fête depuis le départ de Villopoto en 2014…

Résultats Seattle 450 SX

  1. Marvin Musquin – KTM
  2. Eli Tomac – Kawasaki
  3. Jason Anderson – Husqvarna
  4. Ryan Dungey – KTM
  5. Davi Millsaps – KTM
  6. Broc Tickle – Suzuki
  7. Blake Baggett – KTM
  8. Cooper Webb – Yamaha
  9. Chad Reed – Yamaha
  10. Dean Wilson – Husqvarna

Classement provisoire SX US 450 après Round 14

  1. Eli Tomac – 294 points
  2. Ryan Dungey – 294 points
  3. Marvin Musquin – 252 points
  4. Cole Seely – 211 points
  5. Jason anderson – 208 points
  6. Blake Baggett – 177 points
  7. Davi Millsaps – 176 points
  8. Broc Tickle – 158 points
  9. Dean Wilson – 147 points
  10. Chad Reed – 143 points

Résultats Seattle 450 SX West

  1. Aaron Plessinger – Yamaha
  2. Justin Hill – Kawasaki
  3. Mitchell Oldenburg – KTM
  4. Martin Davalos – Husqvarna
  5. Shane McElrath – KTM
  6. James Decotis – Honda
  7. Hayden Melross – Yamaha
  8. Kyle Chisholm – Honda
  9. Cole Martinez – Yamaha
  10. Justin Hoeft – Yamaha

Classement provisoire SX US 250 West après Round 7

  1. Justin Hill – 160 points
  2. Aaron Plessinger – 142 points
  3. Shane McElrath – 129 points
  4. Martin Davalos – 124 points
  5. James Decotis – 106 points
  6. Austin Forkner – 90 points
  7. Dan Reardon – 82 points
  8. Kyle Chisholm – 73 points
  9. Cole Martinez – 64 points
  10. Jeremy Martin – 55 points

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Un grand Bravo à Marvin, le « Mouquestaire Musquin », fine lame du SX « made in France » qui a encore « fait mouche » pour la 2ème fois cette année !!…et pour le plus grand plaisir de nous tous !!!

    Répondre
  2. Félicitations Marvin!!!!! Une nouvelle preuve de son enorme talent….il démontre qu’il fait partie des meilleurs pilotes SX…quel bonheur de voir un frenchie jouer la gagne aux States, c’est vraiment bon…encore félicitations…

    Répondre

Ecrire un commentaire