SX US: Monster Cup, c’est parti !



Après la conférence de presse, les premiers essais du vendredi ont permis de valider le tracé audacieux de la Monster Cup 2017. En piste, Tomac, Musquin, Anderson, mais aussi Gajser…

Si certains voient dans la Monster Cup la dernière course de la saison, d’autres comme Bruce Sternjberg, le manager du team Kawasaki, voient l’épreuve de Vegas comme la première course de 2018. Quel que soit le point de vue, l’épreuve n’est pas anodine et cela explique une salle archicomble avec la présence de tous les médias américains… et Moto Verte !

Le vainqueur des trois manches pourrait remporter samedi un million de dollars ! @ODV

Vegas n’oublie pas…

La conférence de presse a toutefois commencé sous le signe de l’émotion, avec un rappel du shooting qui a fait 59 morts et 527 blessés début octobre. Le monde du SX est solidaire et un site internet de mises aux enchères a été lancé pour venir en aide aux familles. L’objectif est de lever 15 millions, le cap des 10 ayant déjà été franchi… (Lien ici).

Une épreuve atypique

Née en 2011, la Monster Cup présente un format unique. Trois manches au lieu d’une seule finale, ça chamboule déjà les habitudes. Surtout quand on sait que le vainqueur des trois manches, s’il y en a un, repart avec une prime de 1 million de dollars ! Une performance jusqu’ici uniquement réalisée par Ryan Villopoto lors de l’épreuve inaugurale. La course est également rendue atypique par le fait que le circuit dessiné par Ricky Carmichael comporte une “joker lane”, déviation à prendre une fois pendant chaque manche. Traditionnellement, cette joker lane faisait perdre du temps et les top pilotes la prenaient au dernier moment. Mais cette année, elle est plus rapide, ce qui va les obliger à changer de stratégie.

Le stade Sam Boyd accueille pour la 7e fois la Monster Cup @ODV

Si le tracé offre un mixe de Supercross et de Motocross, sans whoops mais avec de grandes portions rapides, il présente aussi pour 2017 un départ coupé en deux, avec deux lignes vraiment différentes. 11 pilotes de chaque côté, des options tactiques à peser, cela promet !

Nouveauté 2017, un départ non seulement sur-élevé mais également coupé en deux ! @ODV

Venus pour gagner

Outre les deux favoris Marvin Musquin et Eli Tomac, se trouvaient aussi derrière le micro Jason Anderson, Justin Barcia, Justin Bogle et Tim Gajser. Curieusement, aucune question n’a tourné cette année autour du million de dollar en jeu, pourtant placé au centre de la pièce. Au contraire, tout le monde était concentré sur la compétition en elle-même. Tim Gajser, qui est en Californie depuis une semaine et s’est entraîné sur le circuit de SX officiel de Honda, a admis qu’il ne serait pas contre faire une bonne impression en vue de préparer son arrivée aux US. S’il n’a pas annoncé de date et que ce ne sera donc pas cette année, Tim a été catégorique et a clairement dit qu’il comptait venir pour rouler une saison complète !

Tim Gajser s’est fait construire un terrain de SX chez lui avant de venir rouler en Californie. Il est prêt ! @ODV

Jason Anderson, qui a réussi 3 holeshots l’an dernier, s’est dit bien décidé à retenter l’expérience. Remis de sa blessure, le pilote HVA se dit prêt à rouler pour la gagne.

Revenu de blessure, Jason Anderson se verrait bien refaire 3 holeshots comme en 2016 @ODV

Même chose pour Justin Bogle, resté chez Suzuki mais passé dans le team JGR. Selon lui, l’adaptation à la moto n’a pas posé de problèmes durant les dernières semaines passées près du team en Caroline du Nord, et il se sent confiant.

Justin Bogle est toujours chez Suzuki mais sous l’auvent JGR. Une transition facile selon lui. @ODV

Justin Barcia, redevenu pilote privé et venu en famille avec un petit van et une Honda, a avoué être revenu à ses premières amours : “je me sentais bien sur la moto pendant mes années chez Geico, mon mécano connait bien la CRF, c’était logique de revenir chez les rouges”.

Redevenu pilote privé sur Honda, Justin Barcia a mal commencé sa journée avec une chute aux essais. @ODV

Eli Tomac et Marvin Musquin, de leur côté, admettent que le départ surélevé et recouvert d’un tapis est un avantage : Pas de problème de traction, une égalité de traitement selon les traces, cela leur plaît. Le message est clair : ils comptent mettre du gros gaz !

Marvin Musquin est affuté et a montré une aisance incroyable dès la première séance d’essai… @ODV

Premiers essais

Sous le soleil de Vegas, la piste du stade Sam Boyd est à peine terminée. Les motos sont alignées sur les deux grilles séparées par le podium. Premier départ, et Justin Barcia s’étale en bas de la descente. Bam-Bam ne reviendra que pour la fin de la séance…

Départ en descente, avec deux lignes radicalement différentes. A chacun de choisir sa stratégie ! @ODV

Devant, ça ne rigole pas. Les autres pilotes enchaînent des séries de 5-6 tours avant de remonter sur les grilles de départ, en changeant de côté à chaque fois. Tim Gajser, tout en finesse et en whip, semble parfaitement à l’aise.

Gajser aime le Supercross, et ça se voit ! @ODV

A l’inverse, Eli Tomac pilote un peu crispé, pas totalement libéré. Ce n’est pas le cas de Marvin, qui cherche des trajectoires nouvelles un peu partout et fait preuve d’une souplesse de félin sur sa KTM. Anderson, Grant, Wilson, Friese et Bogle vont vite mais sans sembler vraiment aussi rapides. Mais inutile de s’enflammer, les jeux ne sont pas faits, et il faudra attendre samedi soir pour savoir qui a remporté la martingale ! En attendant, les organisateurs auront le temps de faire d’ultimes modifications au circuit, notamment au niveau du départ, que Roger De Coster juge carrément “stupide”.

Dès le premier tour, Musquin s’est amusé sur la piste de Vegas… @ODV
Il faudra s’y faire, Broc Tickle roule désormais en KTM ! @ODV
A défaut de whoops, les pilotes se battent dans le sable avec de belles vagues en bas du virage relevé abordé full gaz. @ODV

En direct à la télé… US

En parallèle des la conférence de presse, Feld a annoncé que la MEC serait diffusée en live sur les TV US, comme pour le championnat SX. Les fans d’outre-Atlantique eux, devront se rabattre sur le live internet, qui n’est accessible qu’en payant. Le Pass SX s’échange contre un billet de 129 dollars et ouvre l’accès à toutes les courses 2018, MEC incluse.

A Las Vegas, Olivier de Vaulx

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

Répondre à gator Annuler la réponse.