Interview : Christophe Pourcel

Interview : Christophe Pourcel


FXMotors est une boutique en ligne dédiée au Motocross et à l'Enduro. Besoin de pièces pour votre moto ou d’un nouveau casque cross ? Ne cherchez plus, nous offrons un choix énorme pièces et d’équipements pilotes au meilleur prix !
Publicité | Contactez-nous

Christophe Pourcel a repris l’entraînement depuis le mois d’octobre après sa blessure aux cervicales. Il retrouve petit à petit la forme en vue de l’ouverture de la saison de SX US à Anaheim…
 

Comment vas-tu en ce moment ?
"Ça va. J’ai recommencé à rouler en octobre. Je reviens de Californie où j’ai fait des tests et des photos avec le team. On a bien bossé, c’est positif. Je repars avec les mêmes coéquipiers, les mêmes personnes dans le team. On se connaît tous, ça va bien. L’ambiance est vraiment bonne. C’était cool de rouler sur des circuits différents. Là, je suis de retour chez moi avec une piste refaite et je vais pouvoir m’entraîner 3/4 semaines avant l’ouverture à Anaheim".

Le feeling sur la moto est bon ?
"J’ai roulé sur une piste de SX assez facile pour reprendre, c’était parfait pour se remettre dans le bain. Les cervicales, c’est toujours délicat. J’ai augmenté l’intensité petit à petit et ça va de mieux en mieux".

Quels sont tes objectifs cette saison ?
"Après toutes ces blessures, je suis déjà bien content d’être à nouveau sur la moto. Les objectifs sont les mêmes depuis plusieurs saisons. J’aimerais bien gagner une épreuve en 450 et faire dans les 5 du championnat, ça serait très bien pour moi. Il faut être réaliste, il y a beaucoup de monde".

On peut s’attendre à te voir encore régulièrement faire des pole positions…
"Oui, faire des pole positions, mais aussi gagner une course si je pars bien et que je suis à 100%. Je peux aussi faire 10ème, 15ème…Comme les gens le disent souvent, on peut s’attendre à tout avec moi. J’essaie de finir mes courses. Même si je suis 15ème. Il y a pas mal de critiques me concernant. Mais je sais d’où je viens, ce que j’ai vécu. Les gens qui critiquent ne sont pas ceux qui souffrent de toutes ces blessures. Je roule parce que je me sens bien. Si j’avais eu trop mal à mes cervicales, j’aurais arrêté. Mais là ça va. Je progresse au fur et à mesure. Je suis content d’avoir une moto d’usine et un team super. Quand tu regardes la grille à Anaheim, il y a vraiment beaucoup de monde. L’année dernière, j’étais 11ème. Devant moi, c’était Reed et derrière Canard. Ça roule quand même fort et je ne me bats pas contre des mauvais pilotes".

Le team ne te met de pression quand les résultats ne sont pas à la hauteur de ce que vous espériez ?
"Tant que les gens connaissent ton histoire et qu’ils s’intéressent à toi, ça se passe bien. Tout le monde travaille et fait de son mieux. Quand je fais douzième, ils savent bien que je ne suis pas content de moi. Et que si je pouvais gagner, je le ferais. Ils sont cool dans le team, mais tout le monde préfère quand tu roules bien".

Par Laurent Reviron

Ecrire un commentaire