Interview : Christophe Pourcel



Changement de programme pour Christophe Pourcel, qui quitte la scène du cross US pour se tourner vers un nouveau challenge au Canada. Pourquoi ? Comment ? Le pilote HVA Rockstar nous l’explique sans détour dans cette interview exclusive.

 

Tu as pris la décision de ne plus participer au championnat SX US et de t’orienter vers le championnat Canadien de motocross. Pourquoi avoir fait ce choix ?

L’année dernière, je me suis cassé deux fois les cervicales. C’était assez difficile. Cet hiver, nous avions parlé de ce programme, et cela m’intéressait beaucoup parce que je savais que je pouvais avoir la possibilité de gagner. C’est difficile de rouler en supercross et en motocross, et de ne pas être sur le podium.

Où en es-tu physiquement ?

C’est encore un peu frais, mais je prenais mon temps. Je comptais monter en puissance tout doucement et c’est pour cela que j’étais prudent sur les premières courses. Les cervicales, c’est costaud comme blessure. Le SX est dangereux, on voit des pilotes tomber tous les week-end. Mon but était de revenir petit à petit pour être au top en motocrosss.

Tu avais de l’appréhension sur les pistes de SX US ?

Quand tu as eu de nombreuses blessures et que tu vois que le drapeau rouge est sorti tous les week-end, quand tu vois que Roczen s’explose sans que l’on sache s’il sera capable de rouler dans le futur… Quand tu as eu plus de blessure que les autres, tu vas un peu moins vite dans les whoops, tu vas un peu moins vite ici et là parce que c’est dangereux et au final c’est de plus en plus difficile d’être devant. Faire 15e, c’est dur à accepter mentalement.

C’est un nouveau challenge pour mieux revenir en cross US, un tournant dans ta carrière ou une pré-retraite ?

C’est une bonne question. La décision était déjà prise pour commencer ce programme en 2018. On le commence simplement un peu plus tôt. Je ne reviendrai plus jamais en supercross ou en motocross US. Je vise d’autres horizons et pour le moment, c’est le Canada qui m’intéresse et qui intéresse le team.

pourcel-odvx5038

On avait parlé d’enduro, c’est toujours un projet qui t’intéresse pour le futur ?

Oui, mais pour l’instant, ce n’est pas au programme. Il y a beaucoup de choses qui peuvent-être intéressantes. Le SnowCross par exemple. Cette nouvelle discipline de moto sur la neige, ça à l’air vraiment sympa ! Quand on est pris par le motocross et le supercross, on ne peut rien faire d’autre à côté. Mon nouveau programme est plus léger, il me permettra de faire plus de choses.

Même si tu ne roules pas, tu seras quand même à Oakland ce week-end. Quel sera ton emploi du temps ?

On avait prévu d’y aller dans tous les cas. Je dois être présent pour le team. Je serai présent pour la presse et pour représenter HVA et Rockstar.

Quel va être ton programme dans les semaines à venir ?

Je vais prendre un peu de recul, me reposer un peu et faire beaucoup de rééducation pour mes cervicales. Ensuite je débuterai ma préparation pour le motocross. Le championnat Canadien commence début juin et se termine début août. Il y a 10 courses au championnat et tout s’enchaîne, chaque week-end.

Que sais-tu de ce championnat ?

Toutes les courses sont disponibles sur internet. J’ai déjà regardé les vidéos et je sais à quoi m’attendre. Les pistes ont l’air vraiment belles. Le championnat sera visible en direct sur internet, c’est toujours sympa. Le sponsor principal est Rockstar Energy, donc c’est cool. J’aurais ma moto factory et une semi. C’était vraiment une offre que je ne pouvais pas refuser, même si c’est toujours difficile de se retirer. Après tellement d’années au plus haut niveau en motocross et en supercross, se demander si on est toujours capable de faire des podiums était difficile, mais on a eu cette opportunité, et je suis super content. C’était le bon moment.

Propos recueillis par Laurent Reviron, Photos Olivier De Vaulx

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Je n'ai jamais laissé un commentaire de ma vie · Edit

    Merci Christophe pour ces tellements beaux moments que tu nous as fait vivre tout au long de ta carrière tu n’as pas à rougir de ton palmarès. Tu es un pilote unique qui a su s’imposer aux états unis le pays où le sx/mx est au plus haut niveau professionnel. Déjà en 2007 n’ayant que très peu d’expérience en supercross te voilà venu faire quelques courses en y battant au passage pour sa seul défaite de sa saison celui qui sera considéré comme l’un des meilleurs pilotes américains dans le futur Ryan vilopoto. Puis en 2009 quand tu reviens d’une très grave blessure, tu vas venir une nouvelle fois là où personne ne t’attendait, devenir deux annees de suite champion en titre 250 côte Est et à un cheveux de prendre les 2 titres de motocross. Merci pour tout ses moments tu nous as tellement fait rêver et c’est pour ça que le publique à de l’exigence en ce qui te concerne. Je te souhaite de continuer à aimer faire de la moto en maîtrisant ton risque comme tu le souhaites mais en ayant du plaisir. En ce qui me concerne je continuerai à rester dans le souvenir, comme tous passionnés qui se respectent, de tes célèbres remontés comme à unadilla en 2010 et de tes beaux duels avec Dungey et Tomac, rappelles toi que la plupart des mecs qui sont présents en ce moment dans le top américain tu les a tous battu à moment donné. Bonne chance, et je te suivrai peu importe le championnat auquel tu participera car on ne sait jamais peut être que tu retrouvera ta confiance, et si jamais ça arrive je n’aimerai pas louper ça.

    Répondre
      1. «  » »rappelles toi que la plupart des mecs qui sont présents en ce moment dans le top américain tu les a tous battu à un moment donné. » » » »

        putain c’est tellement vrai ça !
        rien que pour ça il mérite une place au panthéon et une retraite tranquille.

        Répondre
  2. un champion avec un caractère de merde mais pour arriver a faire ce qu’il a fait et avoir son palmarès c’était les éléments nécessaire pour que la mayonnaise prenne .si tu me lis chris sache qu’il y a plein de mec comme moi et qui pense la même chose.je te souhaite maintenant de prendre du plaisir avant tout.le plus dur sera de trouver ton équilibre avec ton passé de champion
    QUE LE COMBAT CONTINUE signé un vieux pilote inter belge

    Répondre
  3. Choix intelligent et plein d’humilité. Il faut retrouver du plaisir en roulant devant. Mais surtout ne pas sous-estimer le championnat canadien. Bonne chance. Merci pour toutes ces belles années et celles à venir dans d’autres disciplines.

    Répondre
  4. Réponse très honnête et pleine de lucidité.
    Félicitations pour ton parcours jusqu’à aujourd’hui, j’en ai passé des heures à me ronger les ongles devant tes courses aux US en te voyant te battre avec les meilleurs de la discipline.
    Bonne continuation et surtout bonne chance pour le championnat Canadien ! 😉

    Répondre

Ecrire un commentaire