5 questions à Ricky Carmichael



Ricky Carmichael ne participera cet été qu’à cinq épreuves du championnat outdoor US. Pourtant, dès la 1ère épreuve, sur le circuit de Hangtown, le pilote Suzuki a encore prouvé qu’il était le meilleur dans la discipline. Il répond aux questions de Lebig.

Tu as roulé à Hangtown comme si tu n’étais pas à quatre courses de prendre ta retraite. Avais-tu quelque chose à prouver ?
Non, pas du tout. Mon objectif est de me faire plaisir, rien de plus. C’est ma 147ème victoire à Hangtown et j’aimerais me retirer du sport avec un total de 150. A part ça je n’ai plus à rien prouver. Je sais que James voulait absolument gagner 24 manches cette année. Je suis content d’avoir pu l’en empêcher. J’aime bien rouler contre lui. J’ai du respect pour lui. Les prochaines courses vont être excitantes.

As-tu puisé dans tes réserves pour gagner ?
Non, je me sens bien. J’ai tellement roulé chez moi pour me préparer que j’étais prêt physiquement. La moto n’était pas au top. J’ai galéré tout le week-end avec les réglages. On va travailler dur cette semaine pour régler tout ça. Je me sentais vraiment bien mais encore une fois, j’ai du me battre avec la moto et je n’aime pas ça du tout.

Dans la 1ère manche, les derniers tours ont été chauds avec Stewart. Que s’est-il passé ?
J’avais pris un peu d’avance, j’étais assez satisfait mais j’ai fait une petite erreur vers la fin de la manche et James est vite revenu sur moi. Quand il m’a passé, Je voulais le repasser aussitôt. J’avais tout préparé dans ma tête. Je savais exactement où j’allais le faire mais malheureusement un retardataire était au même endroit et je n’ai pas pu reprendre la tête. J’étais un peu énervé comme je l’ai dit car la moto n’était pas bien réglée. Heureusement dans la 2ème manche, j’ai fait une course sans faute et j’ai pu gagner facilement. Visiblement, James a rencontré plus de problème que moi avec sa moto.

Comment arrives-tu à mener de front ta nouvelle carrière sur quatre roues et la fin de ta carrière en moto ?
C’est difficile de faire les deux en ce moment. Comme je veux me donner à 100% dans chaque discipline, ce n’est pas évident. Je suis content que ma carrière à moto se termine enfin. Je vais de pouvoir me consacrer uniquement à la voiture. Je veux vraiment m’y concentrer à fond. J’ai une opportunité en or, je ne veux pas passer à côté.

Le fait d’être papa de jumeaux n’a semble t-il aucune incidence sur ta façon de rouler ?
En fait, lorsque je m’entraîne chez moi et qu’il y a un gros saut sur mon circuit, je ne le passe pas à chaque fois. Je me dis que cela n’en vaut pas la peine. Parfois, durant la journée, je me surprends à regarder des photos sur mon téléphone. C’est dingue comme cela peut changer des choses dans ta vie. C’est beaucoup de travail et j’ai énormément de respect pour toutes les mamans, elles font un boulot d’enfer. Je ne voudrais pas échanger ma femme pour une autre. Elle assure grave.

Propos recueillis par S. Legrand

5 questions à Ricky Carmichael

5 questions à Ricky Carmichael

5 questions à Ricky Carmichael

Ecrire un commentaire