SX de Paris : dernière ligne droite !



C’est l’ultime ligne droite avant le grand retour du SX à Paris ! Les engagés de la U Arena ont brillé ce week-end autour du globe, que ce soit à Stuttgart (où ils prennent… les six premières places, dans la foulée d’un SOUB’ étincelant) ou à Sydney, qui a vu un Wilson et un Sheehan au top !

 

SOUBEYRAS, RAMETTE, IZOIRD, RICHIER, ESCOFFIER, les spécialistes Français du SX ont dominé à Stuttgart et démontré une fois encore, à quel point ils dominaient la scène européenne ! Pendant ce temps, à l’autre bout du Monde, Dean WILSON (1/2) échangeait les victoires à l’AUS-X de Sydney avec son coéquipier ANDERSON (2/1, vainqueur au général), tandis que Josh SHEEHAN remportait le Best Trick Contest avec son légendaire double-flip (qu’il ré-éditera à Nanterre). Tout se présente donc sous d’excellents auspices, alors que l’équipe de Jean-Luc Fouchet a entamé les travaux dès samedi soir à La Défense !

BOWERS remplace HILL

Pour les organisateurs, la contrariété, au moment décisif où le matériel d’usine devait être expédié, est venue d’Alta. N’ayant jamais exporté une machine auparavant (!) le constructeur californien s’est vu dans l’impossibilité de placer une Redshift dans un avion, les normes de sécurité aérienne ayant été considérablement renforcées ces derniers temps (suite à l’histoire du téléphone portable Samsung qui prenait feu)… Le co-fondateur d’Alta, Derek Dorresteyn, s’est excusé de ce forfait : “ces obstacles imprévus nous contraignent à renoncer à participer au Supercross de Paris pour cette édition, c’est une déception vis-à-vis des organisateurs et des fans ainsi que pour nous-mêmes; nous les lèverons bien sûr dans le futur et notre objectif reste de proposer nos produits en Europe et de démontrer leur compétitivité dans une épreuve comme celle-ci”.

Xavier Audouard, directeur sportif de l’épreuve, a réagi : “nous nous faisions une joie de proposer ce “défi électrique” à notre public mais il faudra visiblement attendre la prochaine édition. Je suis d’autant plus navré que la FFM avait pleinement adhéré au défi, en donnant au règlement particulier toute la souplesse nécessaire pour accueillir une Alta, elle était la première à le faire. Ce n’est que partie remise. Nous avons contacté immédiatement Tyler BOWERS, légende de l’Arenacross, très en forme actuellement et qui a accepté avec enthousiasme de venir compléter le plateau SX2. D’un point de vue purement sportif, l’addition d’un pilote comme Tyler, quadruple champion Arenacross avec 72 victoires, ancien officiel Kawa Pro Circuit, est à la fois plus orthodoxe et plus redoutable”.

 

“Notre tradition à Paris a toujours été de confronter le plateau du championnat de France à un Américain de référence. BOWERS tiendra ce rôle avec un statut de clair favori, plus que HILL ne l’aurait été. Il se présentera sous les couleurs Monster Energy Kawasaki Bud Racing, donc avec du top équipement. Bud est partenaire fidèle de cette catégorie et se donne là l’opportunité de sérieusement pimenter la chasse au titre de “Prince de Paris”! Tyler est rapide, expérimenté et rugueux. Pour les DO, IRSUTI, AUBIN ou autres MOREAU, se mesurer à lui dans le contexte d’un événement comme Paris aura une grande valeur de test ! En plus d’un plateau 450 comme on n’en a pas eu depuis des lustres, le plateau 250 de Nanterre s’annonce aussi très relevé ”.

 

 

 

 

 

 

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

    1. Oui, il y en avait une à Reygades, mais c’était la version origine. Pour un exercice aussi spécial que le supercross, Alta a développé une moto factory avec des batteries spéciales et c’est précisément la batterie qui pose problème dans le transport.

      Répondre

Ecrire un commentaire