Pichon : « je m’en sors bien »



Mickaël Pichon a lourdement chuté ce week-end alors qu’il menait la course d’Hossegor. Plus de peur que de mal pour le pilote Honda qui tente de se refaire une santé chez lui.

Personne n’est à l’abri. Pas même Mickaël Pichon. Malgré son expérience et sa technique irréprochable, le double “world champ” est parti à la faute alors qu’il menait assez facilement la course. Une chute violente et spectaculaire qui incite “Rocket” à mettre le doigt sur la dangerosité de certains tracés : “il ne faut pas que ça devienne trop rapide. À Hossegor, il n’y avait pas assez de sauts pour nous ralentir et certaines pistes n’étaient séparées que par une simple banderole”. Le pilote Honda tient également à remercier Jean-Claude Moussé qui n’a pas hésité une seconde à s’arrêter pour lui porter secours : “Jean-Claude est un mec bien. Il n’était plus en course pour la victoire, mais il est ressorti des stands juste derrière moi. On s’est tiré la bourre et il a vu ma chute en live. Ça m’a fait du bien qu’il reste à mes côtés parce que j’étais vraiment mal et que les secours ont mis environ 10 minutes pour arriver. J’avais l’impression d’avoir le corps en deux parties et je lui disais que j’avais le ventre détruit. C’était rassurant de l’avoir à côté de moi à ce moment-là. Il n’était pas obligé et c’est vraiment cool de sa part”.
Écoutez la suite dans l’interview audio qui suit…

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Au Touquet l’an dernier j’avais trouvé l’idée sympa, ça ralentit la course, et pour les spectateurs c’est beaucoup plus sympa de voir les pilotes dans ces enchaînements qu’à 120 km/h

    Répondre

Ecrire un commentaire