Le team CLS au parloir

Le team CLS au parloir


Les résultats positifs n'ont pas été au rendez-vous du week-end hollandais pour le team Kawa-CLS-PC. Que retenir d'un GP délicat à une épreuve du terme du championnat ? Explications…

Steven Frossard : "Samedi, j’ai pris un bon départ dans la course qualificative et j’ai mené durant quelques tours avant de souffrir de crampes aux bras qui m’ont obligé à baisser de rythme. Je termine néanmoins quatrième, ce qui était encourageant. En première manche, je suis à nouveau bien parti, je me suis retrouvé cinquième derrière Simpson mais je n’ai jamais pu le doubler sur une piste dangereuse du fait des nombreuses ornières à l’appel des sauts. J’étais content de cette cinquième place et en seconde manche, je suis bien parti une fois de plus. Au premier virage, un autre pilote m’a percuté. J'ai évité la chute mais pas pour longtemps. Je me suis employé à revenir de la vingt trois à la treizième place, mais mon échappement avait été endommagé dans l’incident du départ et la moto a perdu tellement de puissance que j’ai dû rentrer au paddock."

Jeremy Van Horebeek : “Je suis tombé malade en rentrant du Brésil et le week-end fut très dur pour moi. Il aurait peut-être mieux valu rester à la maison mais je voulais venir à Lierop. C’est comme un second GP de Belgique pour moi. Samedi, cela ne s’est pas trop mal passé puisque je me qualifie en cinquième position et en première manche, j’étais revenu huitième quand je me suis retiré après une chute. La seconde manche fut plus difficile. J’étais fatigué mais j’ai tenu à terminer la course en treizième position. Je suis déçu car je perds des places au championnat, il ne reste plus que Fermo pour renverser la tendance. Ensuite, nous partirons aux Etats-Unis pour le Motocross des Nations où je ferai partie de l’équipe belge."

Jean-Jacques Luisetti : "Je suis un peu déçu du résultat. Les faits de course n’ont pas été avec nous. Jeremy était malade et n’a pu défendre ses chances. Steven a fait une très bonne première manche. Malheureusement, il a chuté en seconde manche et son pot étant endommagé, la moto a perdu de la puissance et il a arrêté. Nos motos ont prouvé aujourd’hui qu’elles ont bien progressé dans le sable, une surface très exigeante pour la mécanique. Steven est parti en tête samedi lors des qualifications et aujourd’hui, on l’a vu à chaque fois partir dans les cinq premiers ce qui est très encourageant pour l’avenir."

Le team CLS au parloir

Ecrire un commentaire