GP d’Allemagne : Le décompte commence…

GP d'Allemagne : Le décompte commence...


Teutschenthal accueille ce week-end la 9e manche du championnat du Monde MX1 et MX2 ainsi que le MXF. Si d’un point de vue sportif, les trois GP à suivre vont être déterminant, stratégiquement les pilotes savent que le début des discussions autour des transferts commencent également ce week-end…

C’est fait depuis deux semaines, le Mondial a basculé à Ernée puisqu’on a franchi le cap de la mi-saison et qu’il reste sept GP pour figer définitivement la hiérarchie mondiale 2009. Premier d’une série de trois épreuves de rang (Allemagne, Lettonie et Suède),ce GP d’Allemagne courru à Teutschenthal devrait être plus bruyant que jamais compte-tenu du fait que pour la première fois depuis longtemps les fans locaux ont une chance de podium dans chaque catégorie. Mais cela ne suffira pas pour égaler l’ambiance ernéenne !

Nagl, Laier et Roczen
On se souvient que l’an passé Max Nagl avait eu un geste ‘déplacé’ quand sa KTM l’a subitement lâché alors qu’il menait les débats. Il est comme çà, le Max, naturel et authentique, même si les caméras sont braquées sur lui et que l’état major n’est pas loin… Vainqueur à Ernée, il aborde son GP national mieux armé que jamais et rêve bien sûr d’un nouveau succès qui lui permettrait de se rapprocher encore un peu plus du duo Yam’ qui mène la danse en Mondial MX1. L’autre grande chance de succès germanique s’appelle bien sûr Steffie Laier. Elle aura à cœur de remporter un second GP cette année afin de résorber là encore son retard sur une Livia Lancelot plus percutante qu’elle ne l’a jamais été depuis son arrivée en Mondial. Steffie ne sera pas la seule Allemande capable de s’imposer, puisque la frêle Larissa Papenmeier a – elle aussi – les moyens de signer un premier succès un jour ou l’autre. Reste enfin le cas Roczen, qui s’est déjà offert deux places de dauphin et a prouvé qu’avec un bon départ un succès est à sa portée. On peut penser que le kid ( à découvrir dans le prochain MX Mag) saura être insensible à la pression qui planera dans l’air de Teutschenthal, pour son premier GP d’Allemagne à quinze ans et quelques semaines…

MX2, bientôt virés !
Dans le clan des pilotes MX2 certains commencent à décompter sérieusement et tristement les GP, puisqu’avec l’entrée en lice de la limite d’âge en 2010 un certain nombre de ‘figures’ de la catégorie va devoir migrer dans la catégorie supérieure. Tous les pilotes âgés de 23 ans au 1er janvier 2010 n’auront en effet plus le droit de s’aligner en MX2, si bien que Jeremy Tarroux (23 ans), Rui Goncalves, Anthony Boissière, Matteo Bonini, Davide Guarneri (24 ans), Manuel Monni (25 ans), Pascal Leuret (28 ans) et Stephen Sword (29 ans) vont devoir trouver un guidon dans une catégorie MX1 qui a bien besoin de sang neuf pour remplir les grilles de départ !

Transferts, on en parle
Traditionnellement, les premières rumeurs sérieuses de transferts sortent à Teutschenthal, mais tout laisse à penser qu’en ces temps de crise il faille patienter un peu plus que d’habitude. Il serait en effet fort surprenant qu’usines et équipementiers ne réduisent pas leurs budgets, ce qui ne va pas faciliter les discussions. Pêle mêle notons que KTM est d’ores et déjà au complet en MX2 avec la paire Musquin-Simpson, Nagl ayant encore un an de contrat en MX1 alors que Gonçalves et Barragan sont libres en fin de saison. Il se dit en coulisse que Max aurait de sérieuses envies de changer d’air, info ou intox ? Chez Yamaha ou Cairoli est encore sous contrat, on peine à croire qu’il restera quatre top pilotes MX1 en 2010 ; Coppins risque d’avoir du mal à conserver son guidon, alors que Philippaerts ravi de son team aurait par ailleurs des velléités financières…. Chez Suzuki tant Steve Ramon que Ken De Dycker sont en fin de contrat, tout comme Mackenzie et De Reuver chez Honda ; le plus mal loti dans l’affaire est sans conteste le grand (par la taille et l’humour, mais aussi l’aisance dans le sable) Marc qui risque d’avoir du mal à retrouver un guidon de pointe après sa blessure.

Ultime run pour Mika
Mais l’Allemagne sera aussi l’ultime sortie (?) en GP de Mickael Pichon, qui dès le premier contact pour effectuer cette pige avec Honda Martin avait manifesté le désir de rouler à Teutschenthal. Un circuit dont Mika garde d’excellents (ses victoires en 2001 et 2003) mais aussi d’amers souvenirs, du titre mondial perdu ici même en 2000 face à Fred Bolley à son énorme chute en fin de séance qualificative en 2004. Relevé groggy Mika avait forcé l’admiration en prenant le départ le lendemain, finissant les deux manches dans les points alors que son équipier d’alors Brian Jorgensen le vengeait en signant le plus beau succès de sa carrière. Normalement Mika ne fera plus d’autre GP cette année, son programme enduro – supermot’ étant suffisant pour l’occuper jusqu’à l’hiver !

De Teutschenthal, Pascal Haudiquert.

GP d'Allemagne : Le décompte commence...

GP d'Allemagne : Le décompte commence...

GP d'Allemagne : Le décompte commence...

GP d'Allemagne : Le décompte commence...

GP d'Allemagne : Le décompte commence...

GP d'Allemagne : Le décompte commence...

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le titre mondial que Pichon a perdu en 2000, ce n’était pas plutôt en Belgique à Grobbendonk où il s’était blessé à l’épaule en chutant lourdement en début de manche??

    Répondre
  2. il y a un pilote qui va certainement avoir des propositions, le jeune clément desalle!!!!!!
    si lui ne trouve pas un bon guidon,alors je ne comprend plus rien au team managers!!!

    Répondre
  3. Je n’ai pas mes archives avec moi. De mémoire Pichon se blesse effectivement à Grobbendonk, mais finit la saison et c’est à Teutschenthal ou Mika fait quelques chose comme 12/10 que Bolley creuse un écart suffisant pour coiffer le titre. Il ne restait plus qu’un GP (toujours de mémoire) à disputer après Teutschenthal…
    Pascal

    Répondre
  4. Effectivement, c’est bien en Allemagne que le titre est définitivement perdu pour Rocket, mais ce que je voulais dire c’était que la blessure de Gorbbendonk avait quasiment enlevé tout espoir de titre pour Micka, ce jour là, il avait scoré le max de point en 1e manche, et au tout début de seconde, une chute sur une grosse bosse du circuit l’envoyait au tapis avec surement le titre mondial qui lui tendait les bras…
    Damned!!!!
    Foutue journée!!!

    Répondre
  5. pré qualif moyenne, départ mid pack en qualif et place finale un peu loin de la tête

    il semble avoir perdu un peu de vitesse, ou du moins de capacité à remonter vite depuis 3 courses.

    pour l’heure, derrière musquin l’homme fort est un minot : roczen

    Répondre

Ecrire un commentaire