Le dernier voyage de Seb Dassé

Sébastien Dassé


Tragiquement décédé la semaine passée, Sébastien Dassé a été inhumé lundi en présence de nombreux membres de la grande famille de la moto tout terrain, venus lui rendre un dernier hommage et apporter leur soutien à ses proches.

Alors que les moteurs rugissaient sur les pistes du Dakar, c’est accompagné de nombreux pilotes en moto que le cortège funéraire a rejoint l’église de Seignosse, ou le corps de Seb repose désormais à deux pas de la maison familiale où il a grandi.

L’hommage d’une famille

De Livia Lancelot à Edgar Torronteras en passant par Camille Chapelière, Maxime Desprey, Benoit Paturel, Sylvain Bidart, Remi Bizouard ou encore Brian Hsu et Brian Moreau, deux des actuels pilotes du team Bud Racing, tous ont donc ouvert la route sur leurs motos pour amener Sébastien vers l’église de Seignosse, trop petite pour accueillir les centaines de personnes venus lui rendre hommage. D’autres pilotes (dont Valentin Teillet, Serge Nuques et Mickael Pichon, entre autres), des préparateurs ‘rivaux’, de nombreux mécaniciens formés au sein du team, des parents de pilotes ayant un jour ou l’autre porté les couleurs Bud, des représentants de l’industrie, des médias, de clubs et de la Fédération s’étaient joints aux amis d’une famille très connue dans la région pour ce moment douloureux et aussi inattendu que violent dans la mesure ou Seb a été foudroyé en l’espace de 48 heures…

Rebondir avec force

Comme tous les sportifs qui ont payé un lourd tribu à leur passion, en se retrouvant à 17 ans dans un fauteuil roulant après une mauvaise chute à moto, Sébastien s’est battu avec force pour rebondir après ce drame. La petite structure de préparation montée quelques mois avant cet accident dans le garage familial a rapidement pris de l’ampleur, au point de faire de Bud Racing en l’espace de vingt ans l’une des sociétés les plus prospères et dynamiques dans le monde du TT avec Stéphane son ainé et Sébastien aux commandes. Se spécialisant au fil des années dans le développement et la préparation des suspensions, Seb aura travaillé avec des centaines de pilotes connus ou inconnus qui garderont de lui le souvenir d’un pro sachant être hyper rigoureux au travail et très jovial et enthousiaste le soir venu, comme en témoignent les nombreux post laissés par ses amis sur les réseaux sociaux. Présent dans son fauteuil roulant à l’atelier, sur son quad au bord des spéciales d’enduro, sur les courses de sable et sur les circuits de cross, Seb était devenu au fil des années une figure incontournable qui va laisser un grand vide derrière lui

L’aventure continue

Durement touchée par ce drame, la famille Dassé a reçu un fort soutien de son autre famille lors de cette cérémonie. Dans le touchant hommage qu’il lui a rendu après que ses nièces aient pleuré leur tonton chéri, son frère Stéphane a confié combien Seb avait une vision pointue des choses au moment de prendre des décisions stratégiques pour l’entreprise comme le team. Durement marqué par cette tragédie, Stephane va avec la force des Dassé devoir reprendre le dessus pour que l’aventure continue, avec de nouveaux projets en gestation comme ce circuit permanent qui devrait prochainement ouvrir, ou le retour du team en Mondial MX2. A Stéphane son frère, à Maïté et Gilou ses parents, à sa famille, ses amis et à toute l’équipe Bud, mais aussi aux pilotes qui auront à cœur d’offrir à Seb de nouveaux trophées, toute l’équipe de Moto Verte présente ses sincères et chaleureuses condoléances.

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Seb, un grand homme ! Son sérieux dans sa discipline était légendaire.. il va manquer à toute la famille du moto cross..
    Ouch, je suis encore choqué de cette nouvelle.. Courage à la famille.. nos pensées vous accompagnent.

    Répondre

Ecrire un commentaire