1999, l’année Bolley !



En 1999, le titre mondial en GP 250 revient chez Honda grâce à Fred Bolley. Le pilote français, en qui plus grand monde ne croyait, démarre la saison sur des chapeaux de roues et remporte les deux manches lors de l'ouverture du championnat. On s'est replongé dans les achives avec Fred pour vous raconter cette histoire incroyable. À lire dans le dernier numéro de Moto Verte, actuellement en kiosque ! En bonus, on vous propose de revivre sa première victoire de la saison à Talavera de la Reina, lors du GP d'Espagne. Mémorable !

En 1999, tous les regards étaient tournés sur Stefan Everts, le grand favori. Mais à Beaucaire, lors du traditionnel cross inter de pré saison, le Belge perd l'adhérence, sa moto décroche et il poste le pied pour se rattraper. La sentence est irrévocable : le genou du quadruple champion du Monde est totalement détruit, sa saison 1999 s'arrête là. Abattu, le team Honda se demande alors si ils vont prendre le départ du Mondial, sans leur pilote numéro 1 : « Quand j'ai entendu ça, je suis devenu fou. J'avais bossé trop dur, j'étais trop motivé. J'ai rassemblé tout le team et je leur ai dit qu'il fallait me faire confiance, qu'il fallait aller au premier GP et voir ce que cela donnait », se souvient Fred. Devant l'aplomb du français, le team se déplace pour l'ouverture du Mondial à Talavera de la Reina, en Espagne. Tortelli est aux USA, Everts est blessé, mais il reste malgré tout du lourd derrière la grille. Bervoets, Beirer, Maschio, Vuillemin, Coppins, Hughes, pour ne citer qu'eux… Tout le monde sait qu'il a une chance de briller et que le championnat sera très ouvert. Bolley aussi et il domine l'ouverture du championnat en remportant les deux manches ! « A partir ce là, tout à changé », confie Bolley…

La suite de l'article est à lire dans le numéro 513 de Moto Verte, actuellement en kiosques !

Ecrire un commentaire