MXGP : Transferts, on s’affole !



On commence à s’affoler sec dans le paddock du Mondial, avec une offre pilotes bien supérieure à la demande. Les teams réduisent leurs efforts, et les managers ont du pain sur la planche pour placer leurs pilotes dans des structures, alors que les teams ‘usine’ sont quasi au complet en MXGP et se raréfient en MX2.

On a connu de meilleurs étés, car de gros nuages planent sur la composition du plateau du Mondial 2018. Rien n’est bien sûr définitivement joué, mais il ne reste qu’un guidon ‘usine’ à attribuer en MXGP chez les rouges maintenant que Kawasaki à confirmé Julien Lieber pour la saison prochaine, alors que Honda, Kawasaki et Suzuki lèvent le pied en MX2.

Bobryshev sur le marché

La (mauvaise) surprise fut de taille le weekend passé, quand le HRC a signifié à Evgeny Bobryshev qu’il n’était pas conservé la saison prochaine. Lié aux rouges depuis son passage en 450 avec le team CAS (2010) dans un premier temps puis le team Martin (de 2011 à 2013) et enfin le HRC depuis 2014, Bobby n’a certes pas fait de grands exploits pendant ces huit saisons, accrochant une victoire (Allemagne 2011) et dix neuf podiums (dont deux cette saisons) à son palmarès. Longtemps pressenti pour poursuivre l’aventure avec les rouges, il a finalement été débarqué par le Japon qui devrait lui préférer un pilote plus jeune. Dur pour le Russe qui fêtera son 30ème anniversaire en novembre, mais cela est le reflet de la crise que traverse actuellement la catégorie MXGP ou on décompte au moins une dizaine de pilotes sur le marché, ce qui se traduit directement par une baisse des émoluments. Du côté du HRC on laisse d’ailleurs entendre que le Russe était ‘cher’ et que son management ne voulait pas discuter de l’aspect financier.

Trop de pilotes sur le marché

Bobryshev ajoute donc son nom à une longue liste ou figurent notamment Benoit Paturel (23 ans), Petar Petrov (23), Jordi Tixier (24), Valentin Guillod (24), Maxime Desprey (24) Tommy Searle (26), Alessandro Lupino (26), Jose Butron (26) Max Nagl (30), Kevin Strijbos (32), Tanel Leok (32) et Rui Gonçalves (32). Aujourd’hui aucun d’eux n’est assuré d’un guidon pour la saison prochaine, le nombre de guidons étant des plus réduits puisque Husqvarna a réduit son effort de trois à deux pilotes alors que KTM Marchetti et Kawasaki Dixon ne devraient plus s’aligner qu’en MX2 (ce qui met sur le marché Butron et Searle). Hormis LE guidon disponible chez HRC, c’est donc vers des structures ‘B’ comme Husqvarna 8Biano, Honda Redmoto voire Honda 24MX si ce dernier poursuit son activité ou encore Kawasaki Gebben que ces pilotes lorgnent désormais. Certains comme Nagl et Strijbos envisagent même de créer leur propre structure, une sacré aventure compte tenu du gros calendrier qu’affiche désormais le Mondial.

Le MX2 concerné

Du côté du MX2 la situation est compliquée là encore, puisque Kawasaki stoppe son investissement dans la catégorie si bien que le team CLS se voit contraint d’arrêter son activité, ce qui laisse trois pilotes (Adam Sterry, Stephen Rubini et Morgan Lesiardo) et une équipe technique sur le carreau. Et quid de Steve Dixon, qui porte les couleurs Kawa depuis deux saisons? Du côté des rouges lors de la présentation de la nouvelle 250 Honda Roger Harvey n’a pas été très prolixe sur l’avenir du team HRC en MX2, ce qui n’est pas une bonne nouvelle. Une fois de plus c’est le Japon qui va décider, mais si à ce stade de la saison rien n’est finalisé côté pilotes cela est inquiétant, les rouges ayant confirmé à Michele Cervellin à l’issue de son voyage au Japon qu’ils ne pouvaient rien lui promettre pour l’instant… L’autre mauvaise nouvelle concerne Suzuki, puisque suite à une baisse de budget de Suzuki Allemagne (le bailleur de fonds du team MX2) Suzuki n’alignerait plus qu’un pilote en Mondial MX2 (Hunter Lawrence) au lieu de trois cette saison (Seewer, Lawrence et Vaessen, ce dernier s’étant fracturé une clavicule à Lommel). Il n’y a que chez Yamaha et KTM que l’on maintient le même niveau d’investissement, alors que Husqvarna ne devrait plus aligner que deux pilotes…. Chez les Bleus, outre Jago Geerts officialisé le weekend dernier, on pourrait retrouver Ben Watson en lieu et place de Alvin Ostlund aux côtés de Brent Van Doninck chez Kemea. Espérons que certains teams privés actuellement en place montent en puissance, car la situation ne semble guère enthousiasmante pour le moment !

Les teams MXGP (en gras pilotes confirmés officiellement)

Yamaha Rinaldi : Romain Febvre, Jeremy Van Horebeek

Yamaha Wilvo : Arnaud Tonus, Shaun Simpson

Honda HRC : Tim Gajser

Kawasaki KRT : Clément Desalle, Julien Lieber

Suzuki World MXGP : Jeremy Seewer, Arminas Jasikonis

KTM Factory : Antonio Cairoli, Jeffrey Herlings, Glenn Coldenhoff

Husqvarna Factory : Gautier Paulin, Max Anstie

Les teams MX2 (en gras pilotes confirmés officiellement)

Yamaha Kemea : Brent Van Doninck, Jago Geerts

Suzuki World : Hunter Lawrence

KTM Factory : Pauls Jonass, Jorge Prado

KTM HSF : Brian Bogers, Calvin Vlaanderen, Davy Pootjes

Husqvarna Factory : Thomas Covington, Thomas Kjer Olsen

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le gros luongo n’a qu’a remettre la catégorie mx2 sans limite d’age et au moins les catégories mx2 et mxgp serait « pleine ». Car il ya plus d’un pilote qui rouler tres bien en mx2 et qui n’arrive pas à faire de résultats en mx1. Pour moi c’est une solution pour relancer le mondial et de toute façon même un minot de 18 ans pourra toujours déposer un « vieux briscard » de 28/29 ans en mx2. Et que le gros loungo arrete de s’engraisser a vu d’oeil avec l’oseil des teams/pilotes etc….

    Répondre
  2. c est claire et surtout limiter les calendrier outre mer 2 ou 3 epreuves de qualiter pour limiter les couts et redonner des primes arriver.pour donner une chance au priver et de nouveaux remplir les grilles de depart.longuo a tuer le sport et c est bien gaver de fric avec la compliciter de la fim.

    Répondre
    1. La comparaison avec les US fait mal.
      40 pilotes á chaque départ quelque soit la catégorie (sans limite d’âge) et toutes les marques représentées par un team officiel le tout sur des superbes terrains.
      Bien vu M FERRANDIS.

      Répondre

Ecrire un commentaire