MXGP : Jasikonis, la surprise ?

Arminas Jasikonis, un nom et un visage qui pourraient devenir familiers cette saison.@PH


Auteur d’une excellente prestation le weekend dernier à Lacapelle Marival, Arminas Jasikonis sera-t-il la révélation de la saison à venir ? Premiers éléments de réponse dans très exactement une semaine, avec les premières séances d’essais du GP du Qatar, qui rappelons le, se déroulera vendredi et samedi prochain.

Si son podium à Hawkstone Park n’avait pas vraiment surpris dans la mesure où ce géant Lituanien (1,96m pour 92 kg) a toujours été à l’aise dans le sable, sa prestation de Lacapelle a été autrement plus surprenante  car on ne l’avait pas encore vu réellement à l’aise sur la terre. Ce n’était bien sûr que des courses d’entrainement, mais l’officiel Suzuki qui n’a que 19 ans, a quand même marqué les esprits !

Une trouvaille Everts

Mais d’où sort donc ce Lituanien, pays de la Baltique coincé entre la Pologne et la Lettonie, non loin de l’Estonie ? C’est en Allemagne que Stefan Everts est allé le chercher l’an passé, après que Ben Townley ait jeté l’éponge suite à une énième blessure. Habitué à suivre de près ce qui se passe en Allemagne puisque le team MX2 se produit dans le championnat national (Bas Vaessen s’y est imposé l’an passé, et Zac Pichon y roulera cette saison) à la demande de Suzuki Allemagne très impliqué dans le programme MX2, Stefan et son père Harry avaient repéré ce jeune pilote, qui à l’époque roulait dans le team Kawasaki Pfeil. Issu d’une famille sans grands moyens, Jasikonis s’était fait remarquer en championnat d’Europe 85 (3ème en 2011) sans avoir eu toutefois les moyens de confirmer les années suivantes. C’est donc au sein de teams allemands qu’il a pu remettre le pied à l’étrier (4ème puis 3ème du championnat d’Allemagne Junior en 2014 et 2015) avant de se voir proposer une chance unique en accédant au MXGP au sein du team Suzuki usine.

Parfaitement à l'aise sur la nouvelle Suzuki, Jasikonis aborde sa première saison Pro en toute sérénité.@PH
Parfaitement à l’aise sur la nouvelle Suzuki, Jasikonis aborde sa première saison Pro en toute sérénité.@PH

Des débuts mitigés

Arrivé en Mondial à Loket, il a signé ses meilleures performances dans les sables de Lommel (16/8) puis d’Assen (18/7) pour terminer le Mondial au 24ème rang. Manquant de moyens pour signer un top pilote pour 2017, tout en restant persuadé qu’Arminas avait un certain potentiel, Stefan Everts lui a offert une seconde chance cette saison tout en le mettant à l’épreuve cet hiver en s’occupant avec son père Harry de la préparation physique du garçon. Désormais basé en Belgique Arminas n’a donc pas eu un instant de répit cet hiver, ce qui s’est immédiatement avéré payant tant au niveau de la vitesse de pointe (meilleur temps chrono aux essais à Lacapelle) que des résultats en course. De quoi aborder la suite de la saison en confiance, sans pour autant se fixer d’objectifs délirants, dans la mesure où ces courses de préparation ne sont justement que des courses de préparation. Mais Jasikonis, qui se régale sur la nouvelle 450 Suzuki, a marqué les esprits et pourrait être l’un des outsiders du Mondial 2017 ! PH

Ecrire un commentaire