MXGP: Herlings le prédateur !



Insatiable Jeffrey Herlings ! Sevré de succès en début de saison, il s’est bien rattrapé sur la fin de championnat et Villars sous Ecot ne lui aura pas échappé ! Tim Gajser termine sa saison avec un podium, tout comme Max Anstie qui souffle à Romain Febvre cette joie sur ses terres !

Humide ce GP ? Oh yes, malheureusement ! La fête aura été bien gâchée par cette météo fraiche et humide qui a bien perturbé le déroulement du GP qui a pu malgré se disputer en intégralité, la terre de Villars ayant l’avantage d’accepter plutôt bien l’eau tout en séchant relativement vite. Mais les ornières étaient de taille ce weekend, et les départs auront été plus importants que jamais.

Les rookies aux avant postes

Tous deux nouveaux venus cette saison dans la catégorie MXGP, Max Anstie et Jeffrey Herlings auront bien animé l’ultime manche de l’année, se livrant en fin de course un sacré duel ! Max avait d’entrée de jeu pris les commandes de la course alors que Jeffrey se postait rapidement en seconde position, mais ce n’est que dans les dix dernières minutes que l’écart s’est réduit entre les deux rivaux. Herlings chutant légèrement, Anstie allait un instant se relâcher mais après avoir buté sur un retardataire le Britannique voyait l’officiel KTM revenir dans sa roue et l’attaquer. A trois jours de l’arrivée Jeffrey prenait la tête, mais Anstie contre attaquait, revenait plusieurs fois au niveau de son rival sans jamais trouver l’ouverture. Troisième de la première manche et vainqueur de la seconde, Herlings signait un nouveau succès en GP, à égalité de points avec Tim Gajser heureux de renouer avec le podium après sa grosse chute d’Assen.

Febvre quatrième

Challenger de Gajser tout au long de la première manche Romain Febvre avait marqué de précieux points avec cette seconde place, et tout était possible avant le second départ. Mais en ratant son envolée et en ne pointant qu’aux alentours de la quinzième place au second virage, Romain avait un sacré handicap qu’il ne pourra totalement gommer ; dixième au premier pointage et sixième à mi course, il gagnera une place quand Bobryshev ira à la faute puis doublera Tonus pour s’emparer de la quatrième place. Gajser était alors trop loin (une vingtaine de secondes) pour espérer un autre podium de manche, et Anstie lui brulait la politesse pour le podium du GP au bénéfice de sa meilleure seconde manche.

Top cinq pour Paulin

Assuré de la troisième place du Mondial avant même le départ, Gautier Paulin a fait un dernier GP à l’image de la seconde partie de saison : solide. Parti dans le top six en première manche Gautier scorera une cinquième place, mais se retrouvera plus loin en début de seconde manche (onzième au premier tour) et reviendra sixième. Cinquième du GP il devance Kevin Strijbos qui termine la saison sur une série de bons résultats, Arnaud Tonus qui a perdu beaucoup de temps au premier départ dans un accrochage avec (entre autres) son équipier Shaun Simpson et Jeremy Van Horebeek. GP discret pour Antonio Cairoli qui s’est retiré en seconde manche après avoir pris un choc sur le genou, pour Xavier Boog qui n’est pas reparti en seconde manche et pour Valentin Guillod qui espérait d’autres conditions pour son retour en GP. Notons encore les bons points de Maxime Desprey en première manche (12ème), avant que deux chutes ne le poussent à rentrer au paddock dans la seconde et les premiers points en MXGP de Nicolas Dercourt (19e du GP).

Résultats.

1.Herlings (3/1)

2.Gajser (1/3)

3.Anstie (4/2)

4.Febvre (2/4)

5.Paulin (5/6)

6.Stribos (6/8)

7.Tonus (10/5)

8.Van Horebeek (8/7)

9.Coldenhoff (7/9)

10.Simpson (15/11)

17.Desprey (12/DNF)

19.Dercourt (19/16)

20.Clermont (23/17)

Championnat.

1.Cairoli, 722

2.Herlings, 672

3.Paulin, 602

4.Desalle, 544

5.Gajser, 530

6.Febvre, 519

7.Van Horebeek, 443

8.Nagl, 439

9.Anstie, 436

10.Coldenhoff, 424

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Sans sa blessure l’empechant de bien rouler en debut de saison , Herlings aurait atomisé le championnat! Il est vraiment au dessus du lot en MX mondial, c’est presque abusé l’écart de niveau.

    Répondre

Ecrire un commentaire