MX2 : Meo serre les dents



Une fois de plus Antoine Meo connaît un début de saison difficile, puisqu’il n’a fini aucune des deux manches espagnoles. Son équipier Ryan Mills ratant de son côté la qualification en MX2. Inutile de dire que l’ambiance était plutôt morose dimanche soir sous l’auvent du team Martin. Seule bonne nouvelle, cette victoire de manche de Paulin Gautier en championnat d’Europe.

Lésion du genou
Suivi de près cette année par Jacky Vimond, qui a été enrôlé par Paolo Martin pour s’occuper des pilotes du team – Mills a refusé cette aide, étant suivi par une préparatrice américaine qui l’accompagne sur toutes les courses – Antoine en a pleuré de rage et de déception dimanche dernier. La faute à un genou amoché en championnat d’Italie, et qui continue de lui faire des misères puisqu’il s’est refait mal dans une chute collective peu après le départ de la première manche espagnole. Avec un genou ayant doublé de volume il n’a rien pu faire en seconde manche, et s’est donc résolu à prendre le taureau par les cornes en se faisant faire une ponction au genou gauche. « J’y étais opposé, mais Antoine a tenu à le faire et il est donc allé voir le docteur Puig au SERS de Capbreton. On lui a retiré 80 cl de liquide, ce qui est beaucoup, et le plus inquiétant est que ce liquide était rosé ce qui signifie qu’il y a du sang dedans et qu’il y a donc eu lésion. Tout laisse à penser qu’il ne sera pas quitte avec cette blessure » explique Jacky Vimond chez qui Antoine a passé la semaine du côté de Biarritz.

Mills déçoit
Son équipier Ryan Mills, tout sourire comme à son habitude est lui rentré en Italie pour s’entraîner en compagnie de Paulin Gautier. L’américain n’a pour l’instant aucunement justifié l’investissement fait par Honda et il se dit qu’il passe beaucoup plus de temps au téléphone qu’à l’entraînement. Il y a eu remontée de pendule le week-end passé à Bellpuig, et on verra ce week-end si cela a eu un effet positif. PH

Ecrire un commentaire