Qualif MX2 : Jonass en solitaire

Un peu tassé par Prado au départ, Pauls Jonass filera ensuite vers la victoire.@PH


 

Après un weekend raté en Indonésie, Pauls Jonass s’est remis en confiance en dominant cette première journée du GP d’Argentine. S’il continue à ne pas commettre d’erreurs en course, il sera difficile à battre en course !

Changement de météo et de surface ont plutôt bien réussi à l’officiel KTM, heureux de trouver une texture sablonneuse dans les sous bois de Villa La Angostura ! Avec pour coach Marc de Reuver le jeune letton ne peut que bien rouler dans la silice, et pour lui ce fut une journée parfaite avec le meilleur temps aux essais chronos – avec une pleine seconde d’avance sur ses rivaux – puis un excellent départ et un succès. « J’ai pris un super départ, et rapidement j’ai doublé Prado pour creuser l’écart et faire ma course. Ici comparé a l’Indonésie c’est le jour et la nuit au niveau de la piste, avec le roulage certaines sections sont devenues très techniques, mais la piste est large, il y a de multiples trajectoires et c’est vraiment ma piste préférée » confiait-il en conférence de presse.

La lutte à trois à duré quelques tours, jusqu'à ce que Lieber chute et que Jonass prenne le large.@PH
La lutte à trois à duré quelques tours, jusqu’à ce que Lieber chute et que Jonass prenne le large.@PH

Hiérarchie inhabituelle

Plutôt discret depuis le début de saison, Jorge Prado adore lui aussi la silice et il a été dans le pack de tête tout au long de la journée. Troisième temps aux chronos le jockey de la catégorie a signé le holeshot avant de se faire déborder par Jonass et Julien Lieber ; mais le leader du championnat allait perdre quelques places en chutant, si bien que c’est Darian Sanayei qui allait se montrer très menaçant envers le jeune Espagnol qui sauve de peu sa seconde place. Troisième, Sanayei a sorti une belle attaque et précède d’une grosse poignée de secondes Julien Lieber et Brent Van Doninck. Sixième, Jeremy Seewer est lui aussi parti à la faute sur une réception de saut alors qu’il venait de s’emparer de la troisième place ; si le tracé fait l’unanimité auprès des pilotes, il n’en reste pas moins glissant et piégeux par endroits !

La bagarre entre rifains à nettement tourné à l'avantage de Sanayei, ici à l'extérieur de Covington.@PH
La bagarre entre rifains à nettement tourné à l’avantage de Sanayei, ici à l’extérieur de Covington.@PH

Dure manche pour Paturel

Quatrième temps chrono, Benoit Paturel a fait une bonne sortie de grille avant de se faire copieusement bousculer au premier virage ; reparti attardé Ben va nous faire une grosse remontée depuis la vingt cinquième place, tout en chutant au cours de cette remontée qu’il achève aux portes du top dix, en onzième position. Rien de perdu pour la course, d’autant que les grilles métalliques nivellent plutôt les choses ! Parti en queue de peloton Stephen Rubini revient vingtième, six places devant Yannick Fabre. Parmi les abandons du jour notons celui de Brylyakov qui avait une fois encore signé de bons chronos, et celui de Alvin Ostlund qui s’est fracturé l’achromio claviculaire dès le premier essai.

Benoit Paturel limite la casse avec une belle remontée.@PH
Benoit Paturel limite la casse avec une belle remontée.@PH

Sous le soleil Argentin, PH pour motoverte.com

Classement manche qualificative

1.Jonass

2.Prado

3.Sanayei

4.Lieber

5.Van Doninck

6.Seewer

7.Lawrence

8.Kjer Olsen

9.Covington

10.Cervellin

11.Paturel

20.Rubini

26.Fabre

Ecrire un commentaire