Stop à l’EGP ? : KTM s’explique…



Réponse tardive mais réponse tout de même de la part du groupe KTM et de Pit Beirer en particulier aux propos d’Alain Blanchard (ABC Com) et Jean-Guillaume Meiller (FIM). Un feuilleton forcément passionnant.

La semaine dernière Fabio Farioli nous confirmait que KTM et Husqvarna souhaitaient arrêter leur participation officielle en EnduroGP dès 2018 si de profondes modifications n’étaient pas apportées rapidement à l’EnduroGP. Nous avions alors donné la parole au promoteur ABC ainsi qu’au président de la commission enduro de la FIM. Tous deux s’étaient montrés agacés d’avoir déjà considérablement répondus aux attentes de la marque autrichienne depuis deux ans (création de l’EGP, deux catégories majeure au lieu de trois, ouverture à d’autres types d’épreuves) et malgré tout de se voir acculés à toujours plus de concessions. On a donc posé plusieurs questions directement à l’Autriche et à son patron du sport, Pit Beirer. Voici sa réponse :

« KTM et HVA confirment pour 2018 et les saisons futures leur plein engagement envers l’enduro, lequel est et reste une discipline à l’importance majeure pour nous. KTM et HVA sont en train de travailler, avec une tierce partie, à quelques propositions très intéressantes pour garantir un long et brillant futur à ce sport, aux pilotes et aux compagnies qui y sont engagées, ainsi qu’aux milliers de fans tout autour du monde. KTM et HVA continueront de courir en enduro partout dans le monde avec leurs teams officiels, avec un budget inchangé ainsi qu’une équipe de minimum 8 pilotes d’usine répartis entre les deux marques. Nous voulons exploiter le plein potentiel du sport et de l’enduro et nous allons très bientôt dévoiler nos plans à la communauté de l’enduro. »

Pit Beirer, le patron du sport chez KTM, indique que la marque orange continue son engagement en enduro. Pas forcément en EGP… © DR

Nous sommes évidemment frustrés de n’avoir pas eu de réponses directes à nos questions. Mais on peut entrevoir quelques pistes dans ce communiqué très politiquement correct (en attendant mieux…). Première info, rien ne dit clairement si oui ou non KTM et HVA rouleront en enduro mondial toute ou partie de la saison prochaine. On comprend par contre que KTM souhaite se tourner vers de nouvelles pistes avec l’appui d’une « tierce partie ». En somme, créer un « championnat Red Bull » par exemple comme l’évoquent certains à demi mots. Ce qui n’aurait rien d’étonnant avec la montée en puissance des épreuves extrêmes (Erzberg, Romaniacs entre autres) et autres épreuves de sable (Sea to Sky, Megawatt…) sponsorisées par la marque de boisson énergisante. Autre info : 8 pilotes officiels sont confirmés en enduro. On pense à Watson, Garcia, Gomez et Walker chez KTM, Jarvis, Bolt, McCanney et un 4e pilote d’enduro chez HVA (Charlier devrait partir, Bellino pas confirmé). Ce qui ferait quatre pilotes en EGP et quatre pilotes en extrêmes. Enfin, on devrait apprendre très bientôt les plans définitifs de la marque de Mattighofen. Certainement juste avant ou juste après la finale de l’EGP à Zschoppau (Allemagne) les 21 et 22 octobre prochains. Affaire à suivre…

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. L’enduro c’est rouler dans les chemins avec les potes et se faire qqs franchissements pour le fun le reste ce sont les jeux du cirque
    KTM veut faire du fric avec du spectacle et des droits tv comme le foot ou la F1
    Que le sport reste ce qu’il est une passion et de la sueur

    Répondre
  2. Je suis l’enduro depuis 40 ans et réprouve la position de KTM. Ils ont grandi par cette discipline avant tout et aujourd’hui, avec leurs partenaires, ils veulent faire leurs règles.
    J’espère sue le consommateur enduriste saura se rappeler.

    Répondre
  3. tout a fait daccord avec hip44 ! y’a sherco beta gas gas tm Honda Yamaha qui sont d’excelente motos qu’ils se barre ktm et les fausse hva ca fera plus de vente pour les autres p

    Répondre
  4. Si ils tentent de transformer l’enduro en jeux du cirque, je pense que comme moi beaucoup enduristes auront l’intelligence de s’en souvenir lors du renouvellement de leur machine…

    Répondre
  5. Dans les années ’90, KTM a voulu « tuer » Husqvarna en rachetant Husaberg (termes utilisés par le patron de KTM à l’époque) et y est presque arrivé… En 2013, ils rachètent HVA et élimine HSB. Ils décrochent le pompon. Bien joué ! Ils ont même essayé de racheter GasGas, probablement pour avoir un pied dans le trial et ainsi avoir la TOTALE… Un esprit bien austro-germanique tout cela. Du fric, du fric et encore du fric. En passant, KTM fait d’excellentes machines, mais les concurrents aussi ! 😉

    Répondre
  6. Sans eux le sport moto ne serait pas ce qu’il est ! Ce serait pire ! Maintenant il récolte les fruits . Les autres marques on cas en faire autant , ensuite ils auront de poids et récolté eux aussi !

    Répondre
  7. Bonsoir,

    Les spéciales pleines de pneus, de morceaux de bétons, temps larges et mécanique par le team…

    Il devient urgent de lancer un nouveau courant, l’enduro comme avant ?

    Répondre

Ecrire un commentaire