CDF enduro : une pluie de titres



Dure journée très arrosée, tant sur la piste que sous les auvents avec déjà pas mal de titres décernés samedi soir. Carpentier s’impose en E1, Larrieu en E2, Nambotin en E3 (photo de Une) et Debaud en Junior.

Le moto club du Livradois avait prévenu, cette finale du championnat de France d’Enduro 24MX promettait un parcours technique et usant. Ce fût le cas, notamment à cause des conditions météo du jour qui ont vu une pluie continue s’abattre sur le parcours dès l’entrée des pilotes dans la première spéciale. Malgré ces conditions particulières, le Moto Club et son armée de bénévoles ont parfaitement tenu leur épreuve, et il en résulte ce soir un bilan très positif pour cette première journée. Les pilotes sont fatigués mais partagent le sentiment d’avoir vécu une course qui fera date.La pluie n’aura pas eu le monopole, elle a dû céder sa place au Champagne, qui a coulé à l’arrivée de la course pour célébrer les nombreux titres de Champion de France, décernés en E1, E2, Junior, Espoir, N2 et vétérans.

Jérémy Tarroux est le nouveau champion de France E1, malgré la victoire aujourd’hui de Jérémy Carpentier. Loïc Larrieu gagne en E2 et est sacré champion de France. Thomas Dubost devient champion de France Junior malgré la victoire de Valérian Debaud. En E3, le titre n’est pas encore joué, mais Christophe Nambotin reprend du terrain à Dumontier en remportant la journée. Du coté des femmes, Jessica Gardiner s’impose et est en bonne position pour le titre.

Jérémy Carpentier gagne à la régulière en E1 dans des conditions dantesques… © JM Pouget

Le pilote tarnais Jérémy Tarroux (Sherco) peut être fier de la saison parfaite qu’il vient de réaliser. Après s’être imposé dans toutes les classiques françaises, être devenu champion du monde par équipe aux ISDE, il remporte aujourd’hui son tout premier titre de champion de France. Il n’apparait pas dans le classement du jour, à cause d’une disqualification pour un manquement au règlement (il a grillé un feu rouge en traversant Ambert), mais la seconde place de Julien Gauthier lui permet, mathématiquement, de savourer son titre dès ce soir. La performance du jour a été signée par Jérémy Carpentier (Yamaha Ridercamp). Il avait déjà impressionné à Requista en menant une partie de la course et en étant passé très près d’une victoire. Ce soir il concrétise avec sa première victoire en Elite, qui en appellera surement d’autres. Julien Gauthier (Yamaha B2R) est second et devance un nouveau venu sur la boite, Luc Breban (Honda), 3ème.

CLASSEMENT E1

–1/ Jérémy Carpentier

– 2/ Julien Gauthier

– 3/ Luc Breban

Loïc Larrieu enchaîne un 2e titre E2 d’affilée dès samedi soir. © JM Pouget

Il ne lui manquait qu’une poignée de points pour être titré, mais il a tenu à aller chercher sa couronne avec la manière. Loïc Larrieu (Yamaha Outsiders) signe une nouvelle victoire aujourd’hui et se succède à lui-même à la place de Champion de France Elite 2. Un sacre qu’il a construit en ne laissant aucune chance à ses adversaires, le sudiste a remporté l’intégralité des journées sur ce championnat, et a encore montré aujourd’hui qu’il était le pilote le plus rapide de l’hexagone. Autre habitué des podiums, Jérémy Joly (BETA) prend la seconde place derrière Larrieu, un second rang qui ne devrait pas lui échapper non plus au classement final de la saison. Il devance le local de l’étape, Manu Albepart. Le pilote Yamaha Ridercamp a été très rapide en début de journée sur les spéciales encore vierges. Il pointait en seconde place à la fin du premier tour. Rattrapé par Joly à la mi-course, il finit tout de même sur la 3ème marche du podium, son 5ème cette saison.

CLASSEMENT E2

– 1/ Loïc Larrieu

– 2/ Jérémy Joly

– 3/ Emmanuel Albepart

CATÉGORIE E3

Du côté des E3, pas de titre décerné aujourd’hui, mais un sérieux avantage pris par Christophe Nambotin (KTM). Alors qu’il était directement menacé par Romain Dumontier (Yamaha) dans sa course au titre, il est parvenu à rouler aujourd’hui à un niveau proche de son niveau habituel malgré sa main cassée. Une performance incroyable qui lui permet de s’imposer avec plus d’une minute d’avance, de rafler le scratch officieux devant Larrieu et de porter son avantage au provisoire à 9 points. Autant dire que sauf abandon demain, il obtiendra un nouveau titre de champion de France E3. Dumontier se classe second du jour. Sur des spéciales très glissantes qui lui auront peut-être rappelé ses terres d’entrainement, et face à un Nambotin retrouvé, le normand s’en tire bien. Il tient à bonne distance Anthony Geslin (BETA) et s’assure d’ores et déjà une place de vice-champion de France. Geslin monte sur la 3ème place du podium du jour. Il devance Jean-François Goblet, pilote belge habitué à venir faire quelques piges en championnat de France.

CLASSEMENT E3

– 1/ Christophe Nambotin

– 2/ Romain Dumontier

– 3/ Anthony Geslin

Un temps à ne pas mettre un Junior dehors. Pourtant Valérian Debaud s’impose chez les plaques bleues alors que Thomas Dubost est sacré champion. © JM Pouget

Il y avait de larges sourires sous le auvent KTM ce soir à l’arrivée du jeune pilote Thomas Dubost. Déjà champion de France Espoir l’an passé, il offre aujourd’hui à la marque Orange un titre de champion de France Junior. Dans une catégorie qui a connu d’incessants revirements de situation, il a été le plus régulier et a multiplié les victoires podiums, jusqu’à ce dénouement heureux. Si Dubost est titré, ce n’est pas lui qui s’impose au terme de cette longue journée. La victoire revient à Valérian Debaud. Le pilote TM Racing avait déjà réalisé un coup d’éclat à Requista en gagnant la 1ère journée, avant de chuter et d’abandonner le dimanche. Il confirme aujourd’hui l’impression qu’il avait faite en Aveyron en s’imposant avec une relative facilité. Il remporte tous les chronos du jour. Il devance Alexis Baud (Atomic Moto). Visiblement à l’aise sur ces spéciales glissantes, ce dernier monte sur son premier podium de la saison. Un podium complété par Thibaut Passet (EEAT-Yamaha)

CLASSEMENT JUNIOR

– 1/ Valérian Debaud

– 2/ Alexis Beaud

– 3/ Thibaut Passet

CATÉGORIE FÉMININE

Chez les femmes, Jessica Gardiner (Yamaha) prenait le départ ce matin avec 1 petit point d’avance sur Samantha Tichet (Yamaha) et une incertitude sur sa capacité à résister aux difficultés de cette course avec une omoplate abimée. Incertitude qui sera finalement levée au fur et à mesure des chronos. L’australienne mettra plus de temps qu’à son habitude pour rentrer dans sa course mais s’impose finalement à l’issue du dernier tour. La première moitié de course aura été animée par la jeune pilote du Moto Club Lozérien Justine Martel. Elle qui avait déjà montré à Requista ses capacités à venir jouer les premières place a réitéré et a mené un temps les débats. Elle termine la journée à une belle seconde place, son meilleur score cette saison. Samantha Tichet (Yamaha) est troisième et voit donc Gardiner lui reprendre 5 points au provisoire.

CLASSEMENT FÉMININES

– 1/ Jessica Gardiner

– 2/ Justine Martel

– 3/ Samantha Tichet
Source FFM

Il n’y a pas que les pilotes qui ont morflé samedi, les bénévoles aussi… Chapeau, une nouvelle fois. © JM Pouget

Tous les RESULTATS

 

 

Ecrire un commentaire