Le pit bike, une histoire riche et palpitante !



ARTICLE SPONSORISÉ

La légende de ces petites motos de cross prend son origine au coeur des années 60. En 1961, la marque de moto japonaise HONDA développe et conçoit la Z100 (notamment  pour son parc d’attraction : motopia). Cette petite moto, équipée d’un moteur 4 temps de 50cc, était destinée à initier les plus jeunes à la pratique du deux roues. Face au succès important de la Z100, HONDA décide alors de produire la Z50M qui déferlera sur les marchés européens et asiatique à partir de 1963. Pour le marché américain, HONDA produit en masse la Z50 A, qui est une version mini trail (tout terrain) de la Z50M. C’est un succès retentissant aux USA avec la vente de plus de 50000 exemplaires la première année! C’est alors la petite moto qu’il faut avoir et que l’on emporte partout! Les mécanos en sont fous et les utilisent pour se déplacer notamment dans les stands et paddocks des plus grandes courses motos et autos de l’époque. Ils en viennent même à organiser des courses officieuses au guidon de ces petites motos. On peut dire sans se tromper que la HONDA Z50 est clairement l’ancêtre du pit bike moderne que nous connaissons aujourd’hui.

Dans les années 80, HONDA lance sa CRF50 pour remplacer la Z50. Cette mini moto de cross commence peu à peu à ressembler au pit bike dans sa version actuelle. Dans les années 2000, c’est un autre constructeur japonais qui se lance sur le marché de la mini cross. KAWASAKI avec sa petite KLX110 va également être un acteur important du secteur et inspirera fortement ses futurs concurrents asiatiques notamment chinois. Ces derniers déferleront quelques années plus tard sur le marché mondial avec des modèles low cost et participeront à la démocratisation du pit bike. Pour la petite histoire, la légende attribue aux Australiens de chez THUMPSTAR ou aux Américains de chez PITSTERPRO la paternité de la « première pit bike » qui est alors équipé d’un moteur 110cc 4 temps.

Aujourd’hui, le marché français grand public est composé d’une demi-douzaine de marques pour la plupart française. On trouve notamment, le lotois BASTOS BIKE, le normand YCF, GUNSHOT de la région centre, les parisiens APOLLO et CRZ. Pour ce qui est du marché de la compétition et des modèles de course, les marques BUCCI, RSR, PISTERPRO, TCB et encore YCF se disputent la part du lion.

La France a la chance d’être extrêmement bien pourvue en ce qui concerne les compétitions et les courses de pit bike. Au point de vue national, on retrouve l’indispensable « championnat de France de pit bike » qui sous l’égide la FFM, rassemble aux beaux jours plus d’une centaine de pilotes prêt à en découdre dans les différentes catégories. On trouve également des challenges régionaux à travers toute la France. A titre d’exemple, on peut citer le plus connu d’entre tous, qui est le CGO (Challenge Grand Ouest). Il existe un peu partout en France des courses locales organisé par des passionnés ou des motos clubs. La dernière coupe du monde de pit bike qui s’est tenue l’année dernière à Tours démonte bien l’attractivité de la France dans cette discipline. Cette richesse de courses est surement l’une des raisons qui explique la bonne forme des pilotes français lors des compétitions internationales.

Si vous souhaitez vous lancer et vous équiper, nous vous conseillons WKX RACING, qui est la boutique qui possède le plus large éventail de marques et de modèles ainsi que le catalogue de pièces le plus épais du net.

Si vous souhaitez plutôt initier votre enfant à la motocross et au pit bike, nous vous conseillons le site LEBONQUAD qui propose aussi un large éventail de machines pour les enfants de 3 à 16 ans ainsi que toute la pièce détachée.

Ecrire un commentaire