Hommage à Jean-Michel Baron



C’est en fin de semaine passée que Jean Michel Baron, véritable pilier du cross Français, nous a quittés après vingt-six ans d’une derniere et infernale baston. Victime d’une grave chute lors du Dakar 1986, une édition maudite puisque Thierry Sabine et Jean Claude Balavoine y laissèrent la vie, Jean-Michel avait été l’une des grandes figures du cross dans les années 70-80. Hommage…

Jean Michel Baron, l’ultime baston

Le nom de Jean Michel restera étroitement lié à Cognac et Portal, un club et une marque a qui il sera très longtemps fidèle. Né à Saint Jean d’Angely où il fut également licencié, Jean-Michel a quasiment fait toute sa carrière sur des machines européennes, de Bultaco à Montesa en passant bien-sûr par Portal où il fut durant trois saisons le porte flambeau de la marque française.

Aussi charmant que coriace
À une époque où les pilotes avaient du caractère et ne mâchaient pas leurs mots, Jean-Michel ne laissait pas sa part au chien tout en ne se départissant jamais d’un humour dévastateur. Tout aussi charmant qu’il était coriace dès qu’il montait sur sa moto, le Charentais a fait une carrière franco-française, ne connaissant jamais la réussite lors de ses quelques tentatives en GP. Devenu l’un des piliers du championnat 250 qu’il remporta en 1980 d’un rien devant Patrick Fura, à l’issue d’une finale homérique qui vit ce dernier casser en première manche, Jean Michel – toujours soutenu par Jean Rétaud l’infatigable président du club de Cognac – était respecté de ses rivaux qui savaient que l’homme pouvait être imbattable quand le jour était venu. Brillant dans l’hexagone, mais pas hors des frontières, il eut en 1979 le plaisir de participer au Motocross des Nations (sa seule sélection en équipe de France) ou en compagnie de Jean Jacques Bruno, Jean Claude Gomez et Daniel Terroitin il monta sur la plus haute marche du podium de la course ‘B’ dans les redoutables sables de Vantaa (Finlande).

Du MX au Dakar
Après onze saisons sur des Européennes, Jean-Michel enfourcha avec le soutien de Sud Ouest Motos des Yamaha début 83, mais blessures et irrégularité l’empêchèrent de jouer le titre jusqu’au bout, surtout en 84 où il dominait le championnat 500 avant de se faire mal. Un peu lassé de tourner en rond, il prit à la trentaine la direction du Dakar et se fit remarquer dès sa première tentative en terminant vingtième malgré une épaule bien amochée. Intégré l’année suivante à l’équipe officielle Honda aux côtés de Gilles Lalay, Cyril Neveu et François Charliat, il ne verra malheureusement jamais Dakar. Onzième à mi parcours, il sera victime d’une lourde chute sur une épreuve de liaison et tombera dans un coma dont il ne sortira jamais.

L’ultime baston

Rapatrié à l’hôpital la Pitié Salpétrière, il sera par la suite ramené chez lui à Fontaine-Chalendray où son épouse Jocelyne et ses enfants, Cédric et Aurore le veilleront sans discontinuité. Jean-Michel nous a quitté la semaine passée, à 56 ans, et toute l’équipe de Moto Verte se joint à la peine de ses proches et amis qui garderont de lui l’image d’un garçon attachant qui ne lâchait jamais rien et aimait la vie. Pascal Haudiquert

Jean Michel Baron
Né le 12 février 1954 à Saint Jean d’Angely
1972 : 3ème championnat de France Junior (Bultaco)
1973 : champion de ligue Junior (Bultaco)
1974 : champion de ligue Junior – 3ème championnat de France Junior (Bultaco)
1975 : 6ème championnat de France 250 Inter (Bultaco)
1976 : 8ème championnat de France 250 Inter (Bultaco)
1977 : 3ème championnat de France 250 Inter (Bultaco)
1978 : 7ème championnat de France 250 Inter (Sachs)
1979 : vice champion de France 250 Inter (Portal) – Membre de l’Équipe de France au Motocross des Nations
1980 : champion de France 250 Inter (Portal)
1981 : 7ème championnat de France 250 Inter (Montesa)
1982 : 4ème championnat de France 250 Inter (Portal)
1983 : 6ème championnat de France 250 Inter (Yamaha)
1984 : 6ème championnat de France 500 Inter (Yamaha)
1985 : 20ème du Paris-Dakar pour sa première participation

Hommage à Jean-Michel Baron

Hommage à Jean-Michel Baron

Hommage à Jean-Michel Baron

Hommage à Jean-Michel Baron

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. j’ai eu peur que moto verte oublie de rendre hommage a cette immense pilote qu’était jean-michel.j’ai eu le plaisir
    de ouvoir le cotoyer quand j’était apprentie mecanicien et c’était quelqun de trés humain.
    repose en paix jean-mi.je ne t’oublirai pas.
    merci ph

    Répondre
  2. Bonjour à tous!Je ne connaissais pas personnellement Jean-Michel Baron mais j’ai un oncle qui a roulé en championnat avec lui en 1983-1984.Et puis ils ont fais le Dakar la même année.A l’arrivée à Sête,sur le port(normalement interdit aux badauts…)j’y étais,haut comme trois pommes(14 ans)et je me souviendrais toute ma vie de ce « grand moment » où Jean-Michel est arrivé pratiquement en même temps que Gilles Lalay.Le grand descend sa carcasse de la honda et Jean-Michel qui lui pousse un turc du style: »eeehhh graaanndd ccooonnn,tu paies ta tournée… ».Je ne me rappelle plus des mots exactes et je le regrette un peu,mais en tout cas,oui,c’était un mec qui avait une « gueule » énorme mais un coeur sur la main sans aucun doute et un bon (vrai?) vivant! J’ai souvent demandé à mon oncle que devenait Jean-Michel mais les choses ont fais que nous ne savions ni l’un ni l’autre si son état de santé connaissait des « progrets » ou non.Je suis très triste d’apprendre aujourd’hui que Jean-Mi a vècu tant d’années aussi triste car il ne méritait pas ça.Ce soir je pense à sa famille et j’aimerais leur dire à quel piont je pense très fort à eux !

    Répondre
  3. un pilotage sobre, mais élégant.

    la portal n’était pas un foudre de guerre, ce qui a limité ses perfs en mondial quand il était au top, mais pour moi il restera un des pilotes marquants du tournant 70-80

    Répondre

Ecrire un commentaire